PARTAGER

Que pensez-vous du vote de la loi sur le parrainage
Macky a fait un forcing sur la loi parce qu’il a la trouille. Mais, le hold-up électoral qu’il est en train d’organiser ne passera pas. Je suis de l’avis de ceux qui pensent que c’est le début du commencement du combat. Le Peuple sénégalais ne mérite pas ce manque de respect flagrant et cette dictature imposée par un Président qui ne sait plus où donner de la tête. Si aujourd’hui, il nous impose un parrainage à huit mois des élections, par un forcing en fuyant le pays pour aller se réfugier en France, c’est parce qu’il sait qu’il a échoué. Nous allons faire face. Il ne s’agit pas de l’opposition contre le pouvoir de Macky Sall. Il s’agit du Peuple sénégalais contre un Président dictateur qui veut vaille que vaille procéder à un hold-up électoral pour obtenir un second mandat. Le destin ne se force pas. C’est ce que le Président Macky Sall oublie.
L’opposition est-elle majoritaire à Kédougou ?
C’est vrai qu’il n’y a pas beaucoup d’activités de l’opposition jusqu’à présent à Kédougou. Mais, les jours à venir, nous allons nous lever. Notre candidat et futur président de la Répu­blique, Karim Wade, sera bientôt au Sénégal. Pour cela, on a des actions en vue. Et nul n’ignore aujourd’hui qu’il est le candidat du Peuple. Dans les prochains jours, vous aurez une démonstration de force qui va démontrer la forte présence de l’opposition qui, du reste, est majoritaire à Kédougou. Kédougou compte plus de 50% de militants du parti démocratique sénégalais (Pds) que tous les autres partis réunis. Nous allons reprendre activement nos manifestations, tournées, réunions et autres rencontres. Il me plait de rappeler qu’on est sorti victorieux lors des dernières élections législatives à Kédou­gou.
Kédougou semble oubliée dans les politiques de développement
La région est à l’image du malade mental au sein d’une famille et qui se trouve être mis à l’écart. Tout le monde sait que Kédougou est la région minière du Sénégal par excellence. Une malédiction ou paradoxe, c’est l’une des régions les plus pauvres du Sénégal. Pourtant, l’ancien chef de l’Etat, Me Abdoulaye Wade, disait en 2006 que Kédougou était le poumon du Sénégal. La région ne bénéficie d’aucune retombée des exploitations de la richesse issue de son sous sol. Les jeunes ne travaillent pas. Il n’y a pas d’emploi. Les femmes ne trouvent pas de financement. Les autorités locales ne parlent pas et il n’y a aucune revendication. Je demande à tous les kédovins de se donner la main pour le développement de notre région et l’épanouissement de nos populations.
msdiallo@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here