PARTAGER

La pandémie du Covid-19, qui ne connaît ni race ni religion ni statut social doit forcer l’humanité à faire preuve de plus d’humilité, a affirmé le président de la Fédération sénégalaise de football (Fsf), Augustin Senghor. «Nous sommes allés très loin dans ce libéralisme débridé, nous devons changer d’optique dans notre manière d’appréhender la vie et la nature», a préconisé M. Senghor dans un entretien téléphonique avec l’Aps. Le monde doit opérer un changement dans sa relation avec la nature et les êtres humains, ainsi qu’au plan spirituel, dans la relation avec Dieu, a exhorté le président de l’instance dirigeante du football sénégalais qui est aussi le maire de Gorée. Cette pandémie a montré l’interdépendance entre les humains, la nécessaire solidarité, a insisté l’avocat au barreau de Dakar et membre du Comité exécutif de la Confédération africaine de football (Caf).
Le Sénégal, qui a enregistré son premier cas de Covid-19 le 2 mars dernier, compte à ce mardi 736 cas déclarés positifs, dont 284 guéris, selon des chiffres fournis par le ministère de la Santé et de l’action sociale. Le bilan fait aussi état de neuf décès et 442 patients sous traitement. Depuis la mi-mars, la Fédération sénégalaise de football et ses démembrements ont procédé à la suspension des compétitions en phase avec les directives de la puissance publique. En attendant le 4 mai, date censée marquer la fin de l’Etat d’urgence, l’instance dirigeante a décidé d’annuler les coupes nationales et de la Ligue pour alléger le calendrier. Elle a donné une participation dépassant les 180 millions au fonds «Force-Covid-19» (Fonds de riposte et de solidarité contre les effets de la maladie à coronavirus). Les dirigeants, les footballeurs et les techniciens ont publié des vidéos pour participer à la communication engagée pour sensibiliser les populations afin qu’elles adoptent les gestes barrières.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here