PARTAGER

Le bâtonnier de l’Ordre des avocats s’est également prononcé sur l’immunité parlementaire de Khalifa Sall. S’il ne se prononce pas sur le fond du dossier, il estime que le cas Barthélemy Dias est une «jurisprudence» sur laquelle l’on devrait «méditer». «On a un cas qui s’est posé récemment, celui de Barthélemy Dias, qui a été emprisonné avant qu’il ne soit député, même s’il a obtenu une liberté provisoire avant d’être député, et même s’il a fait campagne. Mais j’ai remarqué que lorsque son information a été clôturée et que le dossier a été renvoyé devant le Tribunal correctionnel après disqualification des faits qui étaient au début des faits criminels, le procureur a demandé la levée de son immunité parlementaire avant qu’il ne soit jugé. Et pourtant, ce sont des faits intervenus avant qu’il ne soit jugé», selon Me Mbaye Guèye. Il plaide en tout cas pour le respect des droits du maire de Dakar à travers «une procédure et un procès justes et équitables».
hamath@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here