PARTAGER

Le leader du mouvement Liberal ça kanam (Lck) s’est prononcé hier sur la pléthore de listes enregistrées pour les Législatives du 30 juillet prochain. Pour Me Ousmane Ngom, «ce n’est pas une mauvaise chose pour la démocratie, mais tout excès est nuisible». L’ancien ministre de l’Intérieur dit : «Il est important qu’il y ait organisation de la démocratie. Parce que si la démocratie n’est pas bien organisée, on ne va plus s’entendre. Nous n’aurons plus de dialogue mais de monologue parallèle, c’est-à-dire une cacophonie. C’est bien d’avoir beaucoup de listes et de partis, beaucoup de candidats. Mais il faut que cela soit organisé.» Il invite, en ce sens, les futurs députés à «réfléchir d’ores et déjà sur des propositions de loi pour qu’ils puissent proposer une limitation démocratique des partis à partir des suffrages». Si la proposition émane des élus, estime-t-il, «personne ne pourra dire que c’est le diktat de l’Etat».
Me Ousmane Ngom était en conférence de presse pour la présentation officielle de sa coalition aux Législatives. Sous la bannière de Sénégal ça kanam (Sck), il décline ses propositions. «La démocratie économique est le seul combat qui mérite d’être mené. Parce que nous avons déjà conquis la démocratie politique depuis plus de 4 décennies. Donc, il ne sert à rien de dire : «je vais créer un mouvement pour dire je vais me battre pour le Sénégal, il faut aller plus loin»», explique-t-il.  Cette coalition regroupe des transporteurs comme Mbaye Amar, des femmes leaders comme Yayou Bayam Diouf qui s’est distinguée dans la lutte contre l’émigration clandestine,  Khoureysi Thiam, Mouhamed Kabir Dème, Ahmet Bachir Kounta, Serigne Abdou Khadre Mbacké, le pasteur Kama,…
Membre de la mouvance présidentielle, Ousmane Ngom a choisi une liste parallèle, pour éviter l’unanimisme. «Pourquoi la mouvance présidentielle devrait se mouler dans une même coalition ? Je pense que ce n’est même pas stratégique», estime-t-il.
mfkebe@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here