PARTAGER

Suite à la demande de ses avocats, le procès du leader du Raam Daan a encore été renvoyé, hier lundi. Le dossier sera vidé le 23 mars prochain. Maitre Ousmane Sèye, l’un des avocats de Thione Seck, estime que les droits de son client seraient violés, si la Cour d’appel de Dakar avait jugé l’affaire sans l’arrêt de la Cour suprême.
«La Cour d’appel n’a pas le droit d’évoquer directement l’affaire et de la juger. Si elle le fait, elle nous prive d’un droit de recours qui est une violation des droits de la défense. Le deuxième aspect, c’est que nous avons fait un pourvoi en cassation contre l’arrêt de la Cour d’appel. Nous avions demandé, pour une bonne administration de la justice, d’attendre la décision de la Cour suprême sur le pourvoi en cassation», explique la robe noire, cité par Seneweb.com.
Maitre Sèye de poursuivre : «malheureusement, la cour ne nous a pas rendu une décision sur notre demande. Elle nous a rendu une décision orale. Donc, nous ne pouvons pas faire un droit en cassation. Car, pour faire un droit en cassation, il faut une décision écrite. Et notre deuxième demande, c’était de renvoyer l’affaire», a-t-il clarifié sur la Rfm.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here