PARTAGER

Me Ousseynou Fall a le tempérament chaud ce mercredi 18 juillet 2018. Dans sa plaidoirie, l’avocat de la défense est sorti de ses gonds. «Le procès est concocté par le Macky et son parti l’Apr qui sont représentés par le parquet (…) en inventant des mensonges pour éliminer un candidat à la présidentielle. Le monde entier le sait. Qu’on ne vienne pas nous dire qu’on applique le droit. Si on avait appliqué le droit Khalifa Sall ne serait pas ici. Vous aurez pu dire : «j’applique le droit Khalifa rentrez chez vous ». Nous ne doutons qu’un jour que cette justice viendra ici pour nous juger ; magistrats procureurs et avocats.je dis avec force mes mots parce que je ne suis pas instrumentalisé, je n’ai pas de plan de carrière, je ne suis pas corrompu. Si je suis avocat c’est par souci d’indépendance. J’étais à l’Ecole de la magistrature, j’ai démissionné parce que je ne crois pas à cette justice. Il y a des brebis galeuses dans cette magistrature. Je n’ai rien à me reprocher. Personne. Je n’ai pas choisi d’être magistrat et de voir des libanais défiler chez moi. Le jugement dernier existe : chacun répondra de ses actes. En prêtant serment, vous avez engagé votre honneur. Nit dafay am diom» a-t-il plaidé devant la Cour. Le juge visiblement dérangé par ses propos a appelé Me Doudou pour qu’il ramène Me Fall à la raison. «Me Doudou dites si c’est la règle, le procès va à l’eau. Me Doudou Ndoye, j’ai laissé faire : est-ce convenable devant une barre ? » a demandé Demba Kandji. Qui ne va plus « donner la parole à Me Fall » et ce, bien que Me Doudou Ndoye ait présenté ses excuses. L’audience est suspendue pour régler ce problème.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here