PARTAGER

Je voudrais sincèrement m’excuser d’une méprise dans mes propos contenus dans la  publication du Le Quotidien du mardi 23 juillet 2019. Je vous prie de noter que contrairement à ce que j’ai pu dire, la suppléance est pour les cas définitifs (décès, démission) et l’intérim pour les cas provisoires (absence, empêchement) et non l’inverse.
Me Moustapha Mbaye, secrétaire aux Questions juridiques du Ps

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here