PARTAGER

La dernière journée du mercato a été assez folle à Strasbourg avec l’arrivée de l’attaquant messin, Habib Diallo, transféré contre 10 millions d’euros. Au-delà de la somme record, ce transfert surprend car il concerne un joueur du club rival. D’où un certain mécontentement à Metz, où les supporters ne comprennent pas ce mouvement. A Stras­bourg, c’est évidemment l’inverse : on se réjouit d’avoir piqué l’un de ses meilleurs joueurs au club voisin.
«Honte à vous», «Lâches», repris par 20minutes.fr. Deux tags frais ont été découverts mardi matin sur les murs du siège du Fc Metz. Un nouvel indicateur de la colère qui anime certains «supporters» lorrains depuis la signature, lundi soir, de Habib Diallo au Rc Stras­bourg contre environ 10 millions d’euros. Depuis dimanche et les premières rumeurs de transfert, Twitter fleurissait de réactions scandalisées. Le hashtag #Free­Habib avait même été créé, alimenté par les déclarations du joueur lui-même.
La transaction officialisée, la Horda Frenetik 1997, groupe de supporters de la tribune Est du stade Saint-Symphorien, a publié un communiqué assassin. Leur cible ? La direction du Fc Metz. «Une fois encore l’incompétence et l’indifférence priment sur le respect (envers toi, envers les supporters), sur la fierté, l’honneur et la reconnaissance. […] Ce soir notre cœur Grenat saigne et la tristesse nous envahit.» «Ce qu’on attend maintenant, ce sont des explications car on tombe de haut. On ne comprend pas pourquoi on vend un joueur à un concurrent direct à un prix qui semble a minima», réagit Xavier Schmitt. Le président du groupe de fans de la tribune Ouest, Génération Grenat, dénonce en revanche les récents comportements. «Franchement, il y a le feu. Ça fait quarante ans que je suis le club et je n’ai jamais vu un tel déferlement de haine. Ça va trop loin.»

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here