PARTAGER

L’animatrice Adja Astou Cissé et Moustapha Fall «Ché» ne vont pas oublier de sitôt leurs interventions sur la question du viol sur la 7tv jeudi dernier. L’animatrice, pour avoir tenu des propos outrageants, a été placée en garde à vue le week-end avant d’être libérée. Moustapha Fall «Ché», qui a aussi fait une bourde en essayant de trouver une excuse au viol, est convoqué ce lundi à la Section de recherches de la gendarmerie.

C’est un dérapage sur un plateau de télévision qui est en train de prendre une tournure judiciaire. L’animatrice Adja Astou Cissé de la 7tv a passé le week-end à la Section de recherches de la gendarmerie avant d’être libérée. L’animatrice avait tenu des propos jugés offensants à l’endroit de la communauté pulaar. En effet, la chroniqueuse à l’émission Ramadan Show sur la 7 Tv du jeudi dernier a dit, lors d’un débat sur le viol, que c’était une pratique qui se faisait par des adultes appartenant à cette ethnie sur de petites filles. Suffisant pour que la toile s’enflamme et que les indignations fusent de partout. L’extrait de la vidéo sur laquelle l’animatrice tenait de tels propos, publiée sur le net et partagée sur les réseaux sociaux, a alimenté les débats sur les différentes plateformes le vendredi. Après le tollé que cela a suscité, l’animatrice, qui elle-même revendique son appartenance à l’ethnie pulaar, a présenté ses excuses. Des excuses qui n’ont pas empêché les agents de la Section de recherches de la convoquer samedi en compagnie de la directrice de la chaine, Maimouna Ndour Faye, qui elle-même était sur le plateau lorsque son animatrice tenait ces propos. Seulement Mme Faye retournera chez elle tandis que Adja Astou Cissé a été placée en garde à vue avant d’être libérée dans l’après-midi d’hier. Même si la majorité des gens ont condamné les propos de la dame, certains trouvent exagérée son arrestation vu qu’elle et la directrice de la chaine ont présenté publiquement des excuses. D’autres estiment puisque ce sont des propos tenus sur un plateau de télé, c’est au Conseil national de régulation de l’audiovisuel (Cnra) de sévir.
Adja Astou Cissé n’était pas la seule à faire une bourde lors de cette émission, Moustapha Fall «Ché» qui était invité à cette émission a essayé de trouver des circonstances atténuantes au viol, en réclamant l’allégement de la peine. Des propos choquants surtout venant d’un responsable politique par ail­leurs Pca d’une société nationale en l’occurrence la Sn Hlm. Aux dernières nouvelles, il est lui aussi convoqué aujourd’hui à la Section de recherches de la gendarmerie. La garde à vue de Adja Astou Cissé et la convocation de Moustapha Fall «Ché» sont intervenues après l’arrestation de Ousmane Mbengue qui lui aussi avait tenu sur Facebook des propos proches de l’appel à la haine à l’égard des femmes.
dkane@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here