PARTAGER

Le Syndicat des professionnels de l’information et de la communication du Sénégal (Syn­pics) déplore le non-paiement des employés d’Excaf et Direct infos depuis plusieurs années. Ahmadou Bamba Kassé et Cie appellent les responsables de ces deux organes à respecter les droits des travailleurs et la loi. Ils qualifient la Rts d’une mauvaise entreprise citoyenne dont Racine Talla est le principal responsable auquel ils vont adresser une lettre de dénonciation officielle.

Le Syndicat des professionnels de l’information et de la communication du Sénégal (Synpics) en a ras-le-bol du mauvais comportement des patrons de presse face à leurs employés que sont les membres de l’organisation. En témoigne la sortie hier dudit syndicat, pour décrier la situation que vivent 3 organes de presse à savoir la Rts, Excaf dans sa globalité et Direct infos. «De façon globale c’est l’irrespect par les organes dirigeants des travailleurs pour les deux entités que sont Excaf et Direct infos. Ils sont restés plusieurs mois sans recevoir leur salaire, ils continuent de travailler et lorsqu’ils s’en ouvrent à leur direction respective, il n’y a aucune réponse encourageante», a dénoncé Ahmadou Bam­ba Kassé, Secrétaire général du Synpics.
Cet état de fait pousse Bamba et Cie à demander solennellement à ceux qui assurent la direction de ces deux organes de respecter leurs droits et la loi. «Quand quelqu’un travaille, il faut le payer. Vous ne pouvez pas encaisser des ressources et ne pas payer les journalistes et techniciens, c’est impossible. Nous les appelons à respecter le droit de leurs travailleurs. Le premier droit fondamental d’un travailleur c’est d’avoir un salaire décent», cogne M. Kassé. Qui invite les patrons concernés à payer leurs employés et de s’acquitter des cotisations sociales sinon, «qu’ils ferment et les gens vont trouver du travail ailleurs».
Lors de son point de presse, le Synpics a affirmé aussi qu’il sera à côté de ces sections-là et veillera à ce que le droit soit dit. Il appelle les autres confrères à se manifester. «Si votre employeur ne vous paie pas, n’ayez pas à vous cacher. Parce qu’il est en porte à faux avec la loi ; il est dans une posture de délinquant, il faut le dénoncer», a dit Ahmadou Bamba Kassé.
Concernant la Radiotélévision sénégalaise,  M. Kassé estime que pour une entité publique, «qui bénéfice de fonds publics, il ne devrait y avoir aucun problème». Mais aussi que ce qui s’y passe concerne plus la télévision. «Ce qui se passe, c’est qu’il y a un Directeur général qui s’appelle Racine Talla qui est atteint par l’âge de la retraite, qui est maintenu là-bas et qui ne considère pas qu’il est dans une situation de bénéficiaire de privilège. Car quand tu es à la retraite et qu’on te maintient, tu es un privilégié», a-t-il dénoncé. Il ajoute : «Ensuite, si pendant cette période-là il se permet de vouloir mettre les travailleurs au pas en mettant simplement son ego à lui devant, nous lui disons non. La Rts est en train d’être transformée en une entité hors la loi.»
Pourquoi ? Selon ce journaliste de l’Aps, «il y a des actes que prenne la direction de cette boite-là qui sont aux antipodes de la loi. Ce sont des abus à l’encontre de confrères et de consœurs basée tout simplement sur le ‘’matay et mala eupe dolé’’ (Ndlr : du je-m’en-foutisme)». Il explique : «On coupe 20 mille ou 30 mille francs Cfa sur un salaire sans constater au préalable une faute ou sans prononcer une sanction. Avant de couper le salaire de quelqu’un, il y a toute une procédure dans une entreprise qui se respecte. Des situations de ce genre sont légion à la Rts.»
A en croire Kassé, Racine Talla pense que la Rts lui appartient alors que «c’est avec notre argent que la Rts, l’Aps, Le Soleil fonctionnent. Donc, elle (la Rts) doit être au service des Sénégalais pas au service de celui qui en est le chef».
La façon dont la Télévision nationale traite l’info ne laisse pas indiffèrent le Synpics. «La Rts est la télé du Sénégalais, donc elle doit nous montrer ce qui se passe au Sénégal. Il faut qu’on arrête cet embrigadement-là. Nous allons mettre un plan d’action contre Racine Talla, car pendant 7 ans il a fait de la Rts ce qu’il a voulu contre l’intérêt des populations sénégalaises. Aujourd’hui, la Rts est une mauvaise entreprise citoyenne», peste Bamba Kassé. Qui a assuré que ladite télé «ira au Tribunal, parce qu’à force d’accumuler les conflits sociaux, les gens vont au Tribunal. Même les Senegalais se sont détournés de la télévision. Et pourtant, ça ne doit pas être le cas».
Constatant que la radio a pris aujourd’hui une sorte d’indépendance éditoriale et rédactionnelle, il s’est demandé pourquoi la télévision ne peut pas en faire de même. C’est pourquoi, le Secrétaire général du Synpics appelle la Société civile et les autres syndicats à mener le combat. Mieux, M. Kassé et ses camarades informent qu’ils vont faire une lettre de dénonciation officielle à l’encontre du Dg Racine Talla et qu’ils vont demander à ce que la Rts redevienne la télévision des Sénégalais. Ils veilleront également à ce que les droits des travailleurs, «qui sont en train d’être bafoués, soient respectés».
D’autres actions vont suivre, informe en sus Bamba Kassé, et «ce seront des actions d’attaque. Nous allons nous battre, il faut que l’actuel Dg sache que nous allons mobiliser les Sénégalais contre lui».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here