PARTAGER

Des acteurs de la presse de plusieurs pays africains dont le Sénégal, le Bénin, le Tchad, la Guinée, le Niger, le Gabon etc. se sont rassemblés autour du Réseau associatif panafricain de la presse en ligne (Rappel), dont le siège sera à Dakar.

Le Réseau associatif panafricain de la presse en ligne (Rappel) a été porté sur les fonts baptismaux ce samedi 9 janvier 2021. L’association regroupe des acteurs de la presse en ligne en Afrique, provenant de plusieurs pays comme le Sénégal, le Bénin, le Tchad, la Guinée, le Niger, le Gabon etc. Leur ambition, doter le continent d’un réseau dont la vocation est d’assurer la défense des intérêts de ses membres. Ils indiquent également que l’objectif de l’association est «d’unir les membres animés d’un même idéal et de créer entre eux des liens d’entente et de solidarité, d’intervenir dans les domaines de la promotion de l’épanouissement et du libre exercice de l’activité des organes de la presse en ligne en Afrique (journaux en ligne, agences, portails, magazines, web radios, web tv ), de contribuer au renforcement du statut d’éditeur de presse en ligne, de contribuer au développement économique des organes de presse en ligne et à leur renforcement de capacités par la formation, l’accompagnement et la mise en réseau, de promouvoir la syndication de contenus éditoriaux entre ses membres, dans le cadre d’un partage respectant les règles de la propriété intellectuelle, de concrétiser la présence de ses membres en tant qu’organe consultatif dans les organisations africaines régionales et panafricaines et de promouvoir les pratiques et usages des internautes en faveur de la presse en ligne».
A l’issue de l’Assemblée générale, le Sénégalais Ousseynou Nar Guèye a été élu secrétaire général du Rappel dont la présidence est assurée par le Nigérien Souleymane Issa Maïga, journaliste à Bbc et fondateur du site Sirba-info.com. Cette équipe aura la tâche de mener à bien les chantiers que le Rappel s’est fixé. Il s’agit d’«assurer la formation de ses membres (Seo, propriété intellectuelle, droit à l’image, adaptation et application en Afrique du Rgpd, aide au référencement naturel, syndication de contenus entre les membres sur une base autre que le piratage…), acquérir des numéros courts partagés par ses membres dans tous les pays auprès des autorités de régulation des télécoms pour augmenter l’interactivité payante avec les internautes, mettre en ligne une radio et une télé numérique africaine sur les sites de tous ses membres, faire du lobbying auprès des gouvernements africains pour le respect des droits de la presse en ligne, donner de la voix dans les débats concernant la presse en général et la presse en ligne en particulier».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here