PARTAGER

Le centre de santé Serigne Mbacké de Touba Darou Khoudoss et le centre de santé de Daroul Marnane, dans le district sanitaire de Touba, restent con­frontés à l’existence de dépôts de pharmacie, a appris l’envoyée spéciale de l’Aps de leur responsable. Sur les étagères de ces officines, les médicaments vendus illicitement disputent la place aux sachets d’eau, paquets de bonbons. Et il y a même une cabine de transfert d’argent dont l’opératrice, en blouse blanche, se mue dès fois en vendeuse. Peintes ou carrelées en vert blanc, couleurs habituelles des officines de vente légale de médicaments, la croix de Bertel bien en vue, trois boutiques alignées côte à côte font face au centre de santé Serigne Mbacké, plus connu sous le nom de centre de santé de Djemoul.
A la descente du bus, des journalistes venus visiter la structure s’y méprennent même en prenant ces boutiques pour de «vraies officines avec des propriétaires docteurs en pharmacie». Sur les enseignes, on peut ainsi lire : «Pharmacie Alham­dou lilahi», «Pharmacie Khou­ma», ou encore «Pharmacie Touba Mbacké». De la boîte de Panadol pour soulager les migraines à celle d’Efferalgan, en passant par les gélules, les injections ou les ampoules buvables, les médicaments sont bien achalandés sur des étagères en verre embellis par des cadres en aluminium. «De visu, il n’y a presque pas de différence avec les officines, mais les médicaments commercialisés sont issus du marché illicite, et on ne peut pas garantir la qualité, puisqu’on ignore la provenance, les conditions de transport et de conservation de ces médicaments», déclare le médecin-chef du centre de santé de Darou Marnane à Touba, Dr Mbacké Sylla.
Touba est une zone où le fléau des médicaments contrefaits est très accentué avec une floraison de dépôts parallèles devant toutes les structures de santé vendant des médicaments de la rue, parce que non autorisés par la législation sénégalaise. «Cela nous préoccupe au plus haut niveau en tant que prestataires de santé, puisque notre souci, c’est de servir la population avec des produits de qualité, dont la traçabilité a été certifiée par les services compétents du ministère de la Santé», a relevé le médecin-chef adjoint du district sanitaire de Touba.
Aps  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here