PARTAGER

Le présumé propriétaire de la cargaison de médicaments frauduleux à destination de Touba a été arrêté par les pandores de la brigade de Thiong. Bara Sylla a été transféré dans la nuit du samedi à Diourbel où il a été placé en garde à vue au niveau de la brigade territoriale de gendarmerie de ladite ville. C’est le soulagement des pharmaciens, qui ont multiplié les sorties depuis l’interpellation du convoyeur et l’arrêt des camions transportant les médicaments. Jeudi matin, le premier  substitut du procureur de la République et le juge du 2ème cabinet d’instruction du Tribunal de grande instance de Diourbel se sont rendus à la Subdivision régionale des douanes pour évaluer le tonnage de la marchandise. Vu la gravité de l’affaire, renseigne une source du Quotidien, «le parquetier  a demandé au magistrat-instructeur de décerner un mandat d’arrêt contre le propriétaire des médicaments. C’est à lui d’apprécier». Au vu de l’ampleur de la gravité des médicaments saisis, il y a lieu de s’interroger sur la complicité dont le propriétaire et le convoyeur ont bénéficié jusqu’à l’arrivée de la marchandise à Touba Belel. Les camions, renseignent des sources sécuritaires, ont quitté la  Guinée, traversé les régions de Kolda, Tambacounda, Kao­lack et Kaf­frine avant d’être alpagués par les gendarmes du poste de Touba Belel le 11 novembre passé. «II faudrait situer les chaines de res­pon­sa­bilité à ce niveau», précise un interlocuteur, qui espère que l’enquête sera élargie.
Pour rappel, Amadou Oury Diallo a été placé depuis mercredi dernier sous mandat de dépôt. La marchandise dont le coût est estimé à 1 335 160 000, était constituée de 300 colis dont des novalgin injectable, amoxicilline.
badiallo@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here