PARTAGER

Le Cadre d’appui au Président Macky Sall à Matam a invité samedi, à Thilogne, l’opposition à être «républicaine» en direction de la Prési­den­tielle de février 2019. Ibrahima Agne et Cie veulent convaincre les électeurs par le bilan «élogieux» de leur candidat.

Le Cadre d’appui au Président Macky Sall à Matam (Cap2M) peaufine sa stratégie pour la réélection de son candidat en 2019. Après leur dernière mobilisation tenue au village de Doumga Ouro Alpha, les leaders de ce mouvement de l’Apr Matam ont été les hôtes de Almamy Bocoum. L’objectif de cette rencontre de Thilogne était de mobiliser les militants en vue de «récupérer les frustrés», mais aussi et surtout de «sensibiliser sur le bilan élogieux» de Macky Sall. Ils ont appelé les populations à parrainer leur candidat et à voter pour lui au soir du 24 février 2019. Conscients que «parrainer un candidat n’est pas systématiquement voter pour lui», les leaders du Cap2M ont demandé à leurs militants de réserver leurs voix à Macky Sall, mettant en avant ce qu’ils considèrent comme «des réalisations visibles et palpables du chef de l’Etat dans divers domaines tels que les infrastructures, les aménagements agricoles, les bourses de sécurité familiales, le Pudc», entre autres.
Interpellé sur la récente sortie de Malick Gakou, leader du Grand parti, en visite à Matam, le coordonnateur du Cap2M lui a reconnu d’être «dans son droit d’opposant comme le veut la démocratie». Mais Ibrahima Agne souligne à l’endroit de l’opposition qu’il incombe aux responsables de l’Apr et à leurs alliés de «travailler dans l’unité et de rendre visibles les réalisations du candidat Macky Sall pour affaiblir l’opposition». Et d’ajouter : «C’est important que Matam présente des enjeux électoraux et attire davantage ceux qui aspirent à diriger le pays. Ce qui me dérangerait, ce serait que l’opposition ne vienne pas à Matam pour chercher des voix», a-t-il dit.
S’agissant de Ousmane Sonko du Pastef, le Pca de l’Onas estime qu’«un candidat qui n’a gagné qu’un siège à l’Hémicycle par le plus fort reste ne peut en aucun cas inquiéter le Président Macky Sall qui a la majorité dans le cadre de la coalition Bby». Il appelle ainsi l’opposition à être «républicaine» en direction des prochaines échéances pleines d’enjeux pour notre pays. «L’opposition ne peut pas trouver des arguments convaincants pour attaquer le Président Macky Sall sur ses réalisations, car ce dernier est en train de mettre le Sénégal sur les rampes de l’émergence», a encore indiqué M. Agne. Le Cap2M annonce que sa prochaine étape sera la zone du Dandé Mayo et qu’il prévoit trois grandes sorties avant la Présidentielle.
d.dem@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here