PARTAGER

Modou Diagne Fada, tête de liste de la coalition Manko yessal senegaal, a accusé à Linguère ses ex-frères libéraux d’être des «poltrons» qui se réfugient derrière Abdoulaye Wade pour ne pas affronter «leurs autres cousins».

En meeting dans la commune de Dahra, la tête de liste de la coalition Manko yessal senegaal n’a pas manqué de s’attaquer à ses ex-frères libéraux. Modou Diagne Fada, sans les citer, a qualifié Oumar Sarr et Cie de «poltrons» pour avoir fait venir Abdoulaye Wade. «Ils auraient pu avoir le courage de nous affronter. Et de ne pas prendre Abdoulaye Wade com­me bouclier pour se réfugier derrière lui.» Fada de s’interroger : «Pourquoi le mettre à la tête de la liste ? C’est parce qu’ils ont peur d’affronter leurs autres cousins qui leur ont quitté pour leur mauvaise gestion du Parti démocratique sénégalais.»
Selon l’ancien président du groupe parlementaire des Libé­raux et démocrates, demander le soutien de Wade est peine perdue, car «son parti s’est réfugié derrière lui, mais le Peuple sénégalais n’est pas dupe. Il sait que ce sont des gens qui ont manqué le courage. Ils ne vont pas les élire parce qu’ils savent qu’ils cherchent à les tromper, mais le Peuple ne se laissera pas faire».
Modou Diagne Fada a déclaré que Wade est son mentor et le restera. «Je veux rester un fils digne de Wade en prenant mes responsabilités devant l’injustice», a-t-il dit. Avant de lui tresser des lauriers. «Wade a aujourd’hui plus de 90 ans. Il a accompli sa mission. Il est le père de la démocratie sénégalaise et a bâti son pays. Ils feraient mieux de le laisser se reposer.»
La tête de liste de Manko yessal senegaal se dit très optimiste quant à l’issue des Législatives. «Au pire des cas, nous allons sortir parmi les 5 premières coalitions sur le plan national pour un jeune parti qui est parti seul aux élections législatives», a-t-il pronostiqué. «Nous avons fait une grande démonstration de force. Toutes les communes du département de Linguère étaient représentées. Nous avons bon espoir que le Yessal va être la révélation dans le Djoloff», se réjouit Modou Diagne Fada.
 bseck@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here