PARTAGER

L’électorat de Mbacké est très courtisé par les candidats. Et déjà, Macky Sall et Madické Niang ont retenu d’y tenir leur premier meeting, pour le premier jour de campagne.

Abdoulaye Wade, candidat sortant, avait choisi Mbacké pour l’ouverture de sa campagne lors de la Présidentielle du 26 février 2012. Macky Sall aussi, qui remet en jeu son fauteuil, va démarrer par le même département, pour son premier meeting, dimanche 3 février. Il a communiqué dans la journée d’hier son programme du 3 au 22 février. Le Quotidien a fait le tour des autres candidats et la plupart d’entre eux n’ont pas finalisé leur agenda ou n’ont pas souhaité le dévoiler. Mais, ce qui est clair, c’est que le Président Sall ne sera pas le seul à Mbacké, dimanche prochain puisque Madické Niang entend y tester sa mobilisation le même jour. «Nous n’avons pas finalisé notre itinéraire. Mais ce que je peux vous dire avec certitude, c’est que nous démarrerons par Mbacké», affirme un proche de l’ancien président du groupe parlementaire Liberté et démocratie. Le choix de Mbacké pour le coup d’envoi de la campagne annonce un duel entre les candidats de Benno bokk yaakaar et de Madické 2019 dans cette zone à forte population électorale. Avec 289 628 électeurs, Mbacké fait plus de trois fois la capitale régionale, Diourbel. Mais évidemment, ce sont surtout les 218 865 de Touba qui sont au centre des convoitises et qui justifient ce télescopage entre Sall et Niang. Le candidat sortant tient énormément à devancer ses concurrents et espère, cette fois-ci, convaincre Touba et le département, par ses réalisations comme l’autoroute Ila Touba qui a coûté plus de 400 milliards de F Cfa. Alors que le candidat de la coalition Madické 2019 mise beaucoup sur cette ville, considérée comme son fief, du fait de sa proximité avec les familles religieuses. Ce qui explique qu’il est parmi les favoris à Touba, en l’absence d’un candidat du Parti démocratique sénégalais. Même si Ousmane Sonko et Idrissa Seck tentent de s’y offrir des attaches.

Issa Sall reste à Dakar, Sonko pourrait démarrer par le Nord
Dans ce tour des différents états-majors, Le Quotidien a appris que le candidat de la coalition «Sonko Président» est en passe de boucler son itinéraire de campagne. Ses proches indiquent qu’il voulait commencer par Ziguinchor, mais qu’avec le meeting de samedi dernier dans cette région du Sud, Sonko pencherait pour le Nord. «Peut-être Saint-Louis», souffle-ton. Tandis que El Hadj Issa Sall a également a choisi pour son planning de campagne électoral de rester à Dakar et sa banlieue pour un meeting régional au stade Alassane Djigo de Pikine. Idrissa Seck, lui, ne souhaite pas, pour le moment, communiquer sur son agenda pour, dit-on, «éviter des télescopages avec d’autres candidats».
hamath@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here