PARTAGER

«Nous n’écartons pas de créer notre propre liste». Cette déclaration de Amath Suzanne Kamara, il y a quelques semaines, n’a pas été du goût de l’autre tendance du Réseau des enseignants de l’Apr. Hier, en conférence de presse, le camp de Youssou Touré a mar­qué tout son désaccord face à cette menace de liste parallèle aux Légis­latives prochaines. D’em­blée, le porte-parole du jour a précisé que «la discipline de parti est très importante dans une structure politique». Selon, Mamadou Faye, coordonnateur départemental de Ziguinchor «un militant indiscipliné qui parle de liste parallèle, cela ne regarde que lui». Dans ses propos, l’enseignant apériste a dégagé en touche la position prise par M. Kamara et Cie au nom de leur structure. Il dit : «Le Réseau des enseignants de l’Alliance pour la République n’a jamais parlé de présenter une liste ou quoi que ce soit. Nous sommes dans un parti, ces questions se discutent au sein du Secrétariat exécutif national. Et si on a notre position à donner, notre coordonnateur national donnera sa position qui sera celle des coordonnateurs départementaux.»
Youssou Touré et autres annoncent, par ailleurs, la tenue de la 3eme édition du Conseil national du Réseau des enseignants le 25 mars prochain au Grand théâtre, sous la présence effective de leur leader, Macky Sall. Pour ce rassemblement où «2 000 participants sont attendus», ils indiquent que c’est le «seul et unique Conseil national». M. Faye souligne qu’ils mettront à la disposition du président du parti le fichier national du Réseau avec l’ensemble des coordonnateurs départementaux et communaux. «Edu­cation in­clusive : vecteur de développement du capital humain» a été le thème choisi.
Une manière, pour eux, de répondre au camp de Suzanne qui a pris date les 10, 11, 12 mars 2017 à Saly pour la même 3eme édition du Conseil national des enseignants.
msakine@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here