PARTAGER

L’Alliance nationale pour la démocratie (And saxal liggeey) apporte son soutien entier à sa présidente Aïda Mbodj qui déclarait la semaine dernière avoir subi des menaces après avoir déposé une question d’actualité liée à la gestion de la crise sanitaire. Dans un communiqué, ses partisans lui témoignent leur «engagement indéfectible et résolu». Selon eux, la démarche de la députée est encadrée par trois principes constitutionnels que sont la nécessité de transparence dans la gestion des affaires publiques, la participation des citoyens et des citoyennes dans la définition et l’exécution des politiques budgétaires, la redevabilité ou l’obligation de rendre compte. Pour ce parti de l’opposition, «la préservation du droit à l’information et de la liberté d’expression ne saurait être altérée par des menaces politiciennes qui mettent à l’épreuve l’Etat de droit».
Jeudi, la députée non-inscrite avait révélé avoir reçu un coup de fil d’un individu se réclamant proche du ministre de la Santé et qui l’aurait insultée et menacée et enjointe de laisser celui-ci tranquille. A la suite de quoi elle avait saisi le ministre de l’Intérieur. Des organisations politiques comme le Front de résistance nationale (Frn) ou féminines comme les Femmes leaders ont exprimé leur solidarité à l’ancienne maire de Bambey.
«A la lecture des impairs manifestes notés dans la mise en œuvre du programme de résilience économique et sociale de l’Etat, tout comme dans la gestion de l’enveloppe susvisée, l’Honorable députée Madame Aïssatou Mbodj a introduit, dans le cadre du contrôle de l’action gouvernementale, une question d’actualité au sein de l’Assemblée nationale. Sont visées les enveloppes de 64 et 69 milliards de francs Cfa respectivement destinées au secteur de la santé et à l’aide alimentaire d’urgence où des justifications sont attendues de la part des responsables», rappelle le communiqué d’And saxal liggey, qui informe que sa présidente «tirera toutes les conséquences de droit» de ces «menaces».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here