PARTAGER

Cheikh Niang, un berger, a froidement tué hier un éleveur à Léona Mbaye, un village situé dans la commune de Méouane, dans le département de Tivaouane. A l’origine du drame, une histoire de vol de bétail.  Selon les témoignages recueillis sur place, leur dispute a démarré une semaine plus tôt. Le défunt qui avait été victime à plusieurs reprises de vols de ses bœufs, une fois son bétail retrouvé, a accusé le présumé meurtrier d’être le voleur. Un acte qui, selon les témoins, avait vexé le meurtrier qui l’avait averti qu’il aller laver cet affront. Ce qu’il fera finalement une semaine plus tard en croisant Cheikh Niang seul dans la forêt, conduisant son bétail. Le présumé meurtrier a d’abord pris le soin d’appeler au téléphone ses cousins et proches parents pour leur demander de venir l’aider à régler son compte avec le défunt. Ce qu’il fera bien avant l’arrivée de ses proches. Il a asséné plusieurs coups de machette à Cheikh Niang au tronc, à la tête et à plusieurs autres parties du corps. Des coups qui lui seront fatals. Puisqu’il a aussitôt rendu l’âme après son évacuation à l’hôpital Serigne Abdou Aziz Sy «Dabakh» de Tivaouane. Le présumé meurtrier, qui s’est senti en danger après le drame, s’est réfugié à la sous-préfecture de Méouane avant d’être cueilli par les éléments de la brigade de la gendarmerie de Mboro. Un crime qui repose encore la lancinante question du vol de bétail.
nfniang@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here