PARTAGER

Deuxième meilleur buteur de la Super Lig avec 22 buts après 32 matchs, Papiss Cissé, 35 ans, fait l’objet d’une forte convoitise en Turquie. Alors que son contrat avec Alanyaspor est terminé, le club ne veut pas lâcher son meilleur artificier et a proposé une nouvelle offre.
«Nous avons réalisé un magnifique exercice avec cette cinquième place et cette finale de Coupe. La meilleure saison de l’histoire d’Alanyaspor qui disputera l’Europa League, a confié le Sénégalais au micro de nos confrères de Walfoot. Nous avons connu un petit creux mais nous nous sommes vite rattrapés. Un travail d’équipe qui nous a permis de terminer devant Fenerbahçe et Galatasaray.»
Lors de l’exercice 2018-2019, Cissé avait planté 16 roses, cette saison ce fut 22 buts marqués en Süper Lig. «Une belle saison, je suis vraiment content, mais je sais que je peux faire mieux. Je ne suis jamais satisfait et je cherche toujours à m’améliorer», ajoute le joueur en fin de contrat.
Papiss Cissé n’a toujours pas pris de décision quant à son avenir. L’attaquant de 35 ans est actuellement un joueur libre et ne manque pas d’offres. «Je discute avec plusieurs clubs dont Besiktas. Je suis libre, et en attendant, je m’entretiens pour garder la forme. Aller à Anderlecht ? J’ai failli signer chez les Mauves l’été dernier. Le projet m’intéressait vraiment et j’avais trop envie d’y aller, mais Alanyaspor n’a pas voulu au dernier moment car ils n’avaient trouvé personne pour me remplacer. Finalement je suis resté en Turquie et j’ai tourné la page», précise le serial buteur qui ne dirait pas non au Sporting cet été.
Justement concernant l’équipe belge, il poursuit : «Oui, j’ai appris que Vincent Kompany était devenu le coach de l’équipe. Je me rappelle de mes duels avec lui lorsqu’il évoluait à City et moi à Newcastle. Je venais faire le malin avec 2 voire 3 contrôles orientés puis il m’a bloqué direct. L’un des meilleurs défenseurs de l’histoire de la Premier League. Si Anderlecht vient frapper à ma porte, je suis ouvert, oui. Je peux partager mon expérience et marquer des buts. Avec les années, je sais comment je dois faire pour tirer avantage de chaque situation dangereuse dans le rectangle. Il n’y a pas deux semaines, je suis passé par Bruxelles, mon beau-frère et mon fils m’ont dit que ce serait bien si je signais à Anderlecht. Cela me permettrait d’être ainsi plus proche de ma famille qui habite à Manchester», a soutenu Papiss Cissé. Qui n’a pas manqué de faire de tresser des lauriers à ses deux jeunes frères sénégalais, Krépin Diatta et Sadio Mané.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here