PARTAGER

Gervinho au Qatar. Un titre qui attendra. Le transfert de l’attaquant ivoirien ne s’est pas fait. La raison, la fermeture du marché avant la conclusion de la transaction.

Tout semblait aller dans le bon sens pour Gervinho. Selon la presse italienne, le joueur avait reçu l’accord de Parme pour filer à Al Sadd au Qatar. Mais à l’arrivée, ce qui devait être l’un des plus gros transferts d’un footballeur africain a été avorté. Et c’est Xavi Hernandez, l’entraîneur du club qatari, qui explique la situation.
«J’ai appris de la direction qu’il était difficile d’enregistrer Gervinho, étant donné la fermeture du marché des transferts d’hier (le vendredi 31 janvier 2020). S’il était inscrit, il le sera pour la saison prochaine, il est un excellent joueur. J’aurais aimé l’avoir, cependant il nous est maintenant difficile de l’enregistrer», a révélé l’ex-milieu de terrain du Fc Barcelone.
En s’engageant avec Al Sadd au Qatar, Gervinho, 32 ans, allait devenir le 2ème africain le mieux payé au monde, avec un salaire annuel de 5 milliards Cfa derrière le Congolais Cédric Bakambu.
Son départ finalement ajourné, reste à savoir si Gervinho pourra retrouver une place de choix au sein de Parme auquel il appartient toujours, techniquement. Arrivé en août 2018 de la Chine, l’attaquant ivoirien prolongeait son contrat avec le club italien jusqu’en 2022, au mois d’octobre 2019. Certain de quitter le club, Gervinho avait séché trois séances d’entraînement.
En l’absence de son capitaine, Parme a arraché un nul sur la pelouse de Cagliari (2-2). «Gervinho ? Il n’est pas dans le groupe parce qu’il ne s’est pas présenté lors des trois derniers entraînements. C’était un joueur important pour moi, mais l’équipe disponible est plus importante», déclarait Roberto d‘Aversa, le coach parmesan.

Gervinho traité d’ingrat à Parme
Commentant le transfert avorté de Gervinho au club qatari d’Al Sadd, Roberto d’Aversa n’a pas eu des mots tendres pour son attaquant. Il a assimilé l’attitude de l’international ivoirien à un grand manque de respect vis-à-vis du collectif et se réserve le droit d’agir en conséquence.
L’entraîneur de Parme n’a pas caché son mécontentement face au scénario catastrophe qui s’est déroulé sous ses yeux sans qu’il puisse agir. Il semble dire que Gervinho a été ingrat, certes à demi-mot, mais le message est assez clair. Il compte «agir en conséquence». Roberto d’Aversa est en colère et a souligné que l’Ivoirien a perdu sa confiance, il lui faudra beaucoup d’excuses pour revenir à de meilleurs sentiments envers son joueur.
Avec sport-ivoire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here