PARTAGER

Après avoir renforcé sa défense avec l’arrivée de Nathan Aké pour un montant de 45 millions d’euros, Manchester City s’attaque à un autre roc défensif : Kalidou Koulibaly.

Autorisé à recruter, Manchester City veut injecter du sang neuf à sa charnière centrale. Les Skyblues ont déjà frappé fort en recrutant Nathan Aké. Auteur d’une belle saison avec Bournemouth, le Néerlandais a signé chez les vices champions d’Angleterre pour la coquette somme de 45 millions d’euros. Un investissement qui peut paraître important, mais qui n‘en démontre pas moins les ambitions affichées cet été par les Citizens qui ne comptent pas s’arrêter là !
En fin de saison, Pep Guardiola avait déclaré : «A la fin de la saison, nous parlerons des transferts. Nous avons des cibles incroyables pour lesquelles nous allons essayer de nous battre, afin de mieux jouer. C’est la chose la plus importante.»
L’une d’entre elles se nomme Kalidou Koulibaly. Saison après saison, l’international sénégalais s’est affirmé avec Naples comme l’un des meilleurs défenseurs du championnat italien, et même de la scène européenne.

Rendez-vous programmé entre Naples et City
Du haut de ses 29 ans, celui qui était arrivé de Genk en 2014 prend la forme d’une véritable muraille derrière ; un défenseur très complet tout aussi bon dans l’anticipation que dans les duels. Des qualités qui ne laissent pas insensible l’entraîneur espagnol de Manchester City.
Depuis un peu plus de deux semaines, Txiki Begiristain est revenu aux nouvelles concernant le défenseur de Naples. Depuis, les discussions sont allées un peu plus loin puisque le directeur sportif des Skyblues a indiqué à son représentant Fali Ramadani qu’il était prêt à proposer un salaire conséquent au joueur pour s’attacher ses services. Parallèlement, Manchester City est officiellement entré en contact avec Naples afin de connaître les conditions de sortie de Koulibaly.

Naples attend entre 80 et 90M d’euros
Les deux parties ont d’ailleurs prévu de se rencontrer la semaine prochaine selon nos informations. Une première offre pourrait d’ailleurs arriver d’ici là. Le président napolitain, Aurelio De Laurentiis, a récemment indiqué dans les colonnes du Corriere dello Sport qu’il ne s’opposerait pas à une vente de Kalidou Koulibaly si une offre convenable lui parvenait : «Kalidou est une très bonne personne et je serais désolé de le perdre. Mais il y a un temps pour tout même pour se séparer. Cependant, les 90 millions ne sont toujours pas là», avait confié De Laurentiis qui pourtant ne compte pas retenir son joueur, sous contrat jusqu’en juin 2023.

ManU reste à l’affût
Toutefois, ce qui devrait animer le débat serait l’offre à faire. Naples est pourtant prêt à baisser le prix jusqu’à 80 millions d’euros. Or, City ne voudrait pas dépasser la somme de 60 millions d’euros. Il faudra proposer un peu plus si l’on sait que Manchester United est toujours aux aguets. Les Mancuniens ont également de nouveau entamé des discussions pour ce transfert. Eux aussi ont de grandes ambitions pour la saison prochaine et voudraient bâtir une charnière solide Koulibaly-Maguire.
ManU avait déjà tenté de le recruter l’été passé mais son offre avait été repoussée par Naples. La rivalité entre les deux clubs mancuniens va donc de nouveau s’exprimer sur le terrain du mercato. Koulibaly, de son côté, serait ravi d’atterrir en Angleterre, sa destination préférentielle. Mais où exactement ? A Manchester potentiellement, mais côté bleu clair ou côté rouge ? La semaine prochaine on devrait y voir un peu plus clair…
hdiandy@lequotidien.sn
(avec footmercato)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here