PARTAGER

Nous venons d’être informés comme toujours par nos sites préférés qu’une certaine frange de l’opposition sénégalaise réfute l’octroi de sièges de députés aux Sénégalais de l’extérieur que nous sommes. Je voudrais tout d’abord m’indigner de cet état de fait pour ensuite vous faire remarquer que quand la facilité des communications porte les migrants et leurs descendants à multiplier les liens avec leur pays d’origine, nombre de gouvernements font appel à leur «patriotisme» afin de mobiliser leurs votes, ressources financières et expertises. Notre pays, le Sénégal, en est un qui opère de la sorte. Nous participons aux élections, nous contribuons à l’économie à hauteur de près de 900 milliards par année et nous faisons des transferts de compétences dans beaucoup de domaines. Nous sommes des Sénégalais à part entière, plus utiles que ceux de votre espèce, vous qui cherchez à embraser le Sénégal avec la politique du «ôtes toi que je m’y mette». Nous, Sénégalais de l’extérieur, savons ce qu’est la dignité en ayant comme pensées et credo travail, solidarité, engagement, honnêteté pour être libre au vrai sens du mot. Nous vivons et faisons vivre nos familles restées au Sénégal à la sueur de notre travail. Nous soignons les malades, nous construisons des écoles, des dispensaires et des routes. Nous ne sommes pas des habillés ni des nourris grâce à la politique politicienne.
Ce n‘est pas à vous qu’il est besoin de dire notre contribution à l’effort national sur tous les plans, bien que nous soyons hors du pays. Alors, dites-nous ce que nous méritons en contrepartie de nos efforts pour l’émergence du Sénégal. A vrai dire, il me semble que vous ne savez même pas ce qu’est une loi votée par voie référendaire pour vous permettre de vouloir déposer au Conseil constitutionnel en recours pour annulation de la prise en charge des députés de la diaspora. Le référendum est un procédé de démocratie semi-direct par lequel l’ensemble des citoyens d’un pays donné est appelé à exprimer une position sur une proposition qui leur est soumise, concernant une série de mesures que le président de la Ré­publique propose. Des députés dédiés à la diaspora était bel et bien inscrit parmi les 15 points qui étaient soumis pour dire Oui ou Non. Le Oui l’avait largement remporté ; alors retenez-vous ! Aussi, la diaspora sénégalaise mérite plus que des députés, car nous faisons mieux que certains députés ou hommes politiques. Réfléchissez avant de parler ! Sans les Sénégalais de la diaspora, la pauvreté allait être plus importante.
Malick Wade GUEYE
Coordonnateur Apr Almeria / Espagne

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here