PARTAGER

Les Sénégalais ont salué la baisse du prix de l’électricité annoncée par le chef de l’Etat, Macky Sall, dans son discours du 31 décembre. Aujourd’hui, la question qui taraude les esprits est de savoir comment le consommateur lambda va se rendre compte de la baisse de sa prochaine facture d’électricité ?

Après les factures salées de la Senelec de ce mois, le président de la République a annoncé dans son discours de fin d’année, une baisse de 10% sur le prix de l’électricité, à compter du premier bimestre 2017. Selon Macky Sall, cette diminution dont les modalités seront fixées par la Com­mission de régulation du secteur de l’électricité (Crse)  représentera un gain de 30 milliards en fa­veur des consommateurs.  Si l’on sait que la Senelec, qui a pu en finir avec ses déficits chroniques, a pu présenter à la fin de l’année, un bilan bénéficiaire de 30 milliards de francs Cfa, on se dit que le président de la Répu­blique a estimé que cette manne, qui comme par hasard représente ce que devrait coûter à la société la mesure de baisse des prix, devrait être reversée aux usagers.
C’est aussi par ailleurs, une manière pour Macky Sall de marquer sa confiance envers le travail qui est abattu par la nouvelle direction de la Senelec, où il a placé son ancien directeur de Cabinet et ancien ministre délégué au Budget, Mouhamadou Makhtar Cissé. Au-delà des 30 milliards de Cfa de bénéfices, il y a eu d’abord la fin de la subvention sur le prix de l’électricité, qui se chiffrait bon an mal an entre 100 et 150 milliards de Cfa, que l’Etat injectait pour équilibrer les comptes de la société d’électricité. Avec l’aide de la baisse du prix des hydrocarbures sur le plan international, Makh­tar Cissé a pu, par la rigueur de sa gestion, mettre Macky Sall en situation d’apporter une bonne nouvelle aux consommateurs sénégalais.
Il n’en reste pourtant pas qu’aujourd’hui, beaucoup de gens s’interrogent sur la manière dont les consommateurs vont ressentir cette baisse sur leur facture. La question, elle mérite d’être posée pour plusieurs raisons.
Parce que, par exemple, un consommateur pourrait se retrouver après la date indiquée par le chef de l’Etat avec une facture plus élevée que la précédente, parce qu’ayant consommé plus que d’habitude. Alors dans ce cas de figure, comment ce client de la Senelec saura-t-il s’il a bénéficié ou non de  cette fa­veur présidentielle ? Le Quoti­dien a été interpellé dès hier, par des usagers qui deman­daient si leur facture d’électricité leur serait réduite de 10% à chaque opération de paiement. C’est dire que sur cette annonce, les Sénégalais ont besoin d’être édifiés clairement sur les modalités de réduction. Et donc, toutes les structures concernées ont besoin de faire montre de beaucoup de pédagogie. D’autant plus, pen­sent certains, que cette baisse devrait pouvoir survivre à une éventuelle hausse des prix des hydrocarbures sur le plan international, dans les semaines ou les mois à venir. Cela, afin que l’on ne connaisse pas la désillusion qui a suivi l’application de la mesure concernant la baisse du prix des loyers.
Malheureusement, hier, Le Quotidien a tenté de rentrer en contact avec des responsables de la Commission de régulation, afin d’obtenir des précisions sur la procédure concernant ladite baisse à venir, mais en vain.
msakine@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here