PARTAGER

Le Pape François a invité ce lundi 1er janvier 2018 les fidèles catholiques à prier pour un avenir de paix en 2018, y compris pour les migrants et réfugiés, à l’occasion de sa première bénédiction de l’angélus cette année. L’avenir de paix est «un droit pour tous», a expliqué le souverain pontife.

Comme il avait achevé 2017, le pape François a entamé l’année 2018 en plaçant son regard sur les migrants. L’Eglise qui célèbre le 1er janvier la Journée mondiale de la paix a d’ailleurs choisi cette année pour thème «Migrants et réfugiés, des hommes et des femmes en quête de paix». Le souverain pontife s’est voulu le porte-voix de tous ceux qui quittent leurs terres, souvent au péril de leur vie.

«Un horizon de paix»
« Je désire, une fois encore, me faire la voix de nos frères et sœurs qui invoquent pour leur avenir un horizon de paix. Pour cette paix à laquelle tous ont droit. Beaucoup parmi eux sont prêts à risquer leur vie dans un voyage souvent long et périlleux, à affronter les épreuves et les souffrances», a lancé François.
Dans son message pour cette Journée mondiale de la paix diffusé en novembre dernier, le souverain pontife dénonçait notamment «ceux qui fomentent la peur des migrants, parfois à des fins politiques».

Un engagement de l’Etat et de l’Eglise
Le pape tient à rappeler que ces femmes et hommes ont une dignité. «N’éteignons pas l’espérance dans leur cœur, n’étouffons pas leurs attentes de paix !», a-t-il encore exhorté en ce premier jour de l’année, souhaitant qu’il y ait un engagement de tous, de l’Etat et de l’Eglise pour assurer aux migrants et aux réfugiés «un avenir de paix».
Rfi

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here