PARTAGER

L’engagement sous le drapeau est un choix de vie fort, une source de fierté de servir la terre des pères, qui implique un investissement personnel soutenu et intense. Il est donc à ce titre, porteur d’un sentiment d’exception, eu égard à l’expérience du combat qui lui est associée, et pour laquelle tout le monde s’accorde à dire qu’elle nécessite des aptitudes personnelles particulières.
Cependant, les hommes de caserne doivent s’obliger à un certain nombre d’exigences liées à leur engagement et qui tournent principalement autour de la discipline, du loyalisme, de l’esprit de sacrifice, de la neutralité et de la disponibilité. Le soldat se doit donc d’adopter en toute circonstance un comportement irréprochable marqué par une préoccupation permanente pour la dignité et pour la responsabilité.

Il est donc à la fois triste et inquiétant de constater que depuis un moment, des militaires en retraite ou actifs dans notre pays, commencent à envahir la scène politique de messages hostiles et polémistes indignent de leur statut au sein de la République.
Ces hommes sous le joug de manipulateurs depuis Doha ou Reubeuss tentent de semer le trouble dans l’opinion nationale, proférant sans réserves des propos désobligeants et dégradants, transgressant le principe de retenue que leur impose leur statut d’homme de corps.
Nous dénonçons avec la dernière énergie ces dérives outrancières qui déshonorent l’uniforme.
En effet, servir sous le drapeau national au sein des forces de défense et de sécurité est une mission noble et un sacerdoce qui n’a pas de prix pour la Nation. Mais il impose aussi à celui qui a fait le choix des armes comme métier des réserves tout au long de sa vie.
Pareil comportement indigne d’officiers des forces de défense et de sécurité ne saurait prospérer et ses agissements sont incompatibles avec le concept Armée-Nation si cher au Président-poète Léopold Sedar Senghor. Concept qui a été consolidé par les chefs d’Etat successifs qui ont servi le pays depuis son indépendance dans la stabilité.

Les intéressés doivent savoir raison garder !
Leur engagement pour le pays ne saurait être compris comme un laissez-passer sans limite dans leur tentative de désacraliser les institutions de la République. Bien au contraire ils devraient en incarner la sérénité, la stabilité, la force et la confiance.
C’est pourquoi, nous interpellons les plus hautes autorités du pays afin qu’elles mettent fin aux agissements de ces exceptions qui confirment la règle de retenue et de grande générosité de nos vaillantes forces de défense et de sécurité vis à vis de la République.
Papa Mahawa DIOUF
Citoyen

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here