PARTAGER

Aliou Sall est remplacé par Cheikh Ba à la tête de la Caisse des dépôts et consignations (Cdc). L’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (Artp) tient enfin son nouveau directeur général en la personne de Abdoul Ly, ingénieur électrique et responsable Apr à Matam.

Au Fc Barcelone, Lionel Messi est le sauveur. Au Sénégal, Cheikh Ahmed Tidiane Ba est surnommé «Messi» par ses partisans à la Médina. Le jusqu’ici directeur général des Impôts et domaines sera peut-être en mission sauvetage à la Caisse des dépôts et consignations (Cdc), très connue des Sénégalais depuis que son Dg s’appelle Aliou Sall, frère du président de la République. M. Ba remplace au pied levé à la tête de cette institution le démissionnaire Aliou Sall, emporté par le scandale de corruption présumée sur le pétrole et le gaz. C’est un des 4 décrets pris hier par le président de la République, 24h après l’annonce de la démission du maire de Guédiawaye de la direction de la Cdc, institution qu’il dirigeait depuis le 11 septembre 2017.
Avant de s’envoler pour le Japon où il doit participer au sommet du G20, le Président Sall a également nommé Abdoul Doudou Ly comme directeur général de l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (Artp). Cet ingénieur électrique (électronique, électrotechnique, automatisme et informatique) et responsable Apr de Matam rejoint un poste vacant depuis plus de 2 mois avec le départ Abdoul Karim Sall, actuel ministre de l’Environ­nement et du développement durable. C’est la fin du suspense au niveau de cette juteuse et stratégique station où Me Aïssata Tall Sall fut un temps annoncée comme fruit de sa transhumance au camp présidentiel. M. Ly était jusque-là directeur général d’Abm technologies.
Par ailleurs, comme annoncé, Seydou Guèye, ancien porte-parole du gouvernement, remplace El Hadji Hamidou Kassé qui paie sa sortie controversée sur Tv5 la semaine dernière. Le porte-parole de l’Apr, non reconduit dans le gouvernement Macky II, revient aux affaires en tant que ministre conseiller en charge de la communication à la présidence de la République. Dernier ministre de la Culture du septennat de Macky Sall, Abdou Latif Coulibaly, lui, revient en tant que ministre porte-parole du président de la République, un poste ressuscité par le chef de l’Etat, car inoccupé depuis le départ de Abou Abel Thiam en 2014.
Enfin, Ibrahima Wade, ex directeur général du Bureau opérationnel de suivi (Bos) du Plan Sénégal émergent (Pse), devient coordonnateur du comité d’organisation des Jeux olympiques de la jeunesse 2022.
bgdiop@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here