PARTAGER

Le Sénégal et l’Allemagne viennent de renforcer leur coopération dans le domaine éducatif. Hier, l’Institut supérieur d’enseignement professionnel (Isep) de Diamniadio a signé une convention de partenariat avec la société Global E. En effet, l’Institut va travailler sur les métiers de l’automobile et des Technologies de l’information et de la communication (Tic). Cette coopération, selon le directeur de l’Isep, permettra de pouvoir mettre en place les bases d’une industrialisation automobile au Sénégal. D’ailleurs, d’après Oumar Niang, «nous attendions un partenaire stratégique qui prévoit d’installer une usine de montage, mais aussi faire venir des équipementiers allemands qui nous permettraient d’avoir plus tard une certaine souveraineté technologique dans la conception, la fabrication et certainement la commercialisation pour le marché africain de certaines pièces et composantes automobiles».
Après avoir magnifié l’arrivée des partenaires, Mary Teuw Niane, ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, a fait savoir que «nous attendons beaucoup de ce partenariat pour enrichir le Centre autonome de production et de prestation de services qui va être mis en place». La réponse apportée par le Président directeur général est rassurant. «C’est un cadre de travail qui nous permettra de contribuer à l’emploi des jeunes et à une formation professionnelle de qualité. Le Sénégal est perçu comme un pays stable et aussi un marché important pour le futur. J’espère à la suite de cette convention de partenariat pouvoir mobiliser aussi d’autres opérateurs du secteur privé allemand qui viendront donc nous rejoindre pour ensemble contribuer à la formation professionnelle et à l’emploi des jeunes», espère Dieter Seitz. Ce n’est pas tout. D’autres activités étaient dans l’agenda du ministre. Le patron de l’Enseignement supérieur sénégalais a aussi procédé au lancement du Pôle qualité inter-pays sur l’enseignement supérieur et la recherche scientifique (Pqip-Esrs), mais il a également lancé le plan stratégique 2018-2022 de l’Association pour le développement de l’éducation en Afrique (Adea). Après trois jours d’échanges sur l’avenir du contient, le salon de l’innovation dans le secteur de l’éducation en Afrique baisse ses rideaux aujourd’hui au Centre international Abdou Diouf de Diamniadio. Les travaux ont été ouverts jeudi par le Premier ministre Mahammed Boun Abdallah Dionne.
msakine@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here