PARTAGER

Le meurtre de deux Sénégalais ( Mame Mbaye Ndiaye et Arona Diakhaté) en Espagne, la semaine dernière, continue de préoccuper la plus haute autorité du pays. A travers le communiqué sanctionnant cette rencontre, l’on apprend que lors de sa communication, le Président Macky Sall a demandé «aux autorités espagnoles de faire toute la lumière sur ces affaires». «Il réitère, au nom de la Nation, ses condoléances à leurs familles et, aux représentations du Sénégal, ses instructions relatives au renforcement de la protection des Sénégalais vivant à l’étranger», poursuit le communiqué du Conseil des ministres.
Le Président Macky Sall a aussi présenté «à nouveau les condoléances de la Nation aux Forces armées, ainsi qu’aux familles des victimes, et réitère ses vœux de prompt rétablissement aux blessés, bien pris en charge par l’Etat».
La recherche de solution à la crise scolaire a été aussi évoquée hier lors de la réunion hebdomadaire du Conseil des ministres. Il nous revient également à ce propos que le chef de l’Etat a appelé «les enseignants à reprendre les cours, afin de préserver la qualité de la formation et des diplômes ainsi que le leadership international de l’Ecole sénégalaise et des structures universitaires nationales».
Saluant les accords conclus, sous la direction du Premier ministre, entre le gouvernement et les syndicats d’enseignants du supérieur, le Président Macky Sall a rappelé son attachement «au respect scrupuleux des engagements à matérialiser, dans les meilleurs délais, selon le calendrier d’exécution fixé». D’où sa demande «à tous les acteurs du secteur de l’Education de cultiver en permanence le dialogue, le sens des responsabilités en tenant compte des importants efforts consentis par le gouvernement».
Le chef de l’Etat, sur un autre registre, a demandé au gouvernement «de prendre toutes les dispositions requises, pour assurer un parfait déroulement des prises d’armes, défilés civils et militaires et célébrations sur toute l’étendue du territoire national» à l’occasion de la célébration du 58ème anniversaire de l’indépendance du Sénégal.
Par ailleurs, Macky Sall «rappelle au gouvernement l’impérieuse nécessité d’asseoir la mise en œuvre consensuelle d’une politique de jeunesse adaptée à la fois à nos valeurs culturelles et aux enjeux d’un monde ouvert et en perpétuelle mutation». Aussi, invite-t-il le gouvernement à «faire de la prochaine Semaine nationale de la Jeunesse, prévue du 31 mars au 7 avril 2018, un moment intense de mobilisation et de réflexion sur l’avenir de la Jeunesse, dont les clés de succès restent fondamentalement : l’éducation, la formation, le civisme, le patriotisme et l’assurance d’une insertion socioprofessionnelle garantissant l’emploi décent, l’épanouissement individuel et le bien-être collectif». Le Président Sall d’insister «sur l’urgence, pour le gouvernement, en rapport avec tous les acteurs sociaux impliqués, de procéder à une évaluation dynamique et systématique des politiques de jeunesse». Mais aussi «de renforcer les moyens du Conseil national de la Jeunesse, afin de soutenir son rôle central dans le déploiement de la Stratégie nationale d’encadrement et de promotion de la Jeunesse».
mdiatta@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here