PARTAGER

La chasse à l’homme terminée à Koum­pen­toum, ce sont 13 personnes, suspectées du meurtre du commandant de la Brigade de gendarmerie de Koumpentoum, Tamsir Sané, qui seront déféres finalement au parquet procureur de la République demain, vue de leur inculpation par un juge d’instruction.

Après la chasse à l’homme suite au meurtre du commandant de la Brigade de gendarmerie de Koumpentoum, l’enquête semble être bouclée. Finalement, ce sont 13 personnes sur la vingtaine interpellée qui sont déférées au Parquet pour un face-à-face avec le procureur de la République de Tamba. Malheu­reusement, l’audition avec le parquetier n’aura pas lieu aujourd’hui. Elles sont gardées à la Brigade territoriale de gendarmerie de Tamba et seront entendues demain.
Ce lundi, aux environs de 12h passées, la bande à Idrissa Sow, alias «Peul Bou Nice», présumée tueuse de l’adjudant-major Tamsir Sané, a quitté la Brigade de gendarmerie de Koum­pentoum où ils étaient placés en garde à vue depuis leur arrestation pour les besoins de l’enquête. Destination Tambacounda pour rencontrer le procureur de la République près le Tribunal de grande instance, en attendant le tour du juge d’instruction. Les malfrats ont été conduits à Tambacounda sous une forte escorte des unités d’élite de la gendarmerie.
13h passées, le véhicule qui les conduisait s’est arrêté devant les locaux de la Légion Est de la gendarmerie. Les pandores ne les quittent pas des yeux. Aux environs de 16h, la caravane s’ébranle à nouveau. Cette fois-ci, c’est la route du Tribunal qui est empruntée. Ils devaient y être déférés. Malheureusement, leur nombre assez élevé et leur arrivée tardive au temple de Thémis ne favoriseront pas leur audition. Ils seront confiés à la Brigade territoriale de la gendarmerie pour revenir demain faire face au procureur et éventuellement au juge d’instruction.
D’après des informations, il aurait été retrouvé par-devers eux des fusils de chasse avec lesquels certainement ils ont échangé des tirs avec les gendarmes jusqu’à occasionner la mort de Tamsir Sané. Des motos et beaucoup d’autres matériels ont aussi été saisis par les éléments de la gendarmerie. Les pandores ont tout saisi et mis sous scellés pour les présenter au procureur de la République, précise une source bien au fait de la chose.
L’adjudant-major Tamsir Sané, commandant de la Brigade de gendarmerie de Koum­pentoum, a été tué il y a plus d’une semaine par une bande de malfaiteurs qui s’étaient livrés au braquage du bureau de la Poste de ladite localité. Plusieurs arrestations ont été opérées par la suite par la gendarmerie qui a procédé aux enquêtes préliminaires avant de livrer les présumés meurtriers à la justice.
afall@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here