PARTAGER

Chamboulement à la tête de l’aile combattante du Mouvement des forces démocratiques de la Casamance (Mfdc) au niveau de la zone du Balantacounda. Ibra­hi­ma Compasse Diatta, chef d’Etat-major du cantonnement de Sikou­ne, a été destitué par ses pairs et remplacé à la direction de l’Etat-major par Adama Sané.

Propulsé à la tête de l’Etat-major de Sikoune dans la zone du Balantacounda en 2103, en remplacement de Ousmane Niatang Diatta, Ibrahima Compasse Diatta vient à son tour d’être destitué par ses pairs combattants pour «trahison grave et entrave à la sécurité des combattant», selon des sources bien informées. En termes moins diplomatiques, il est reproché à l’ex homme fort de Sikoune ses accointances avec le Groupe de réflexion pour la paix en Casamance (Grpc), dirigé par le ministre d’Etat Robert Sagna. L’ex-chef rebelle avait, selon ses détracteurs, pris part à la rencontre organisée par le Grpc à Akinthia, en Guinée Bissau, l’année dernière dans le cadre du processus de paix en Casamance.

Compasse Diatta-Grpc : Un «deal» fatal au commandant en chef de Sikoune ?
Pour permettre au mouvement irrédentiste de parler d’une seule voix lors d’éventuelles négociations avec l’Etat du Sénégal, bon nombre d’acteurs de la crise casamançaise et plusieurs responsables également du Mfdc avaient toujours misé sur des retrouvailles entre les différentes factions rebelles et décidé, du coup, d’accompagner l’idée d’assises inter-Mfdc avant toutes négociations ultérieures. C’est le cas du Groupe de réflexion pour la paix en Casamance (Grpc) pour qui il était nécessaire de mettre en place une commission unifiée de négociations, conformément aux vœux des observateurs et acteurs du conflit casamançais. C’est dans cette optique qu’un processus d’unification a été d’ailleurs engagé avec succès autour de César Atoute Badiate entre les commandements de Kassolol, Diakaye et de Sikoune dirigé par Ibrahima Compasse Diatta. Des factions conscientes de l’unité du mouvement pour espérer faire face à l’Etat du Sénégal. Et c’est dans le cadre de ce processus de réunification entre les factions de Kassolol, Diakaye et la zone du Balantacounda qu’une unité de l’aile combattante et celle civile du Mfdc fut mise sur pied à Diakaye. Une volonté exprimée par les combattants, (sauf Salif Sadio) et validée par le Grpc de Robert Sagna. Et c’est aussi fort d’une telle dynamique que Ibrahima Compasse Diatta prendra part, soutiennent ses pairs, au forum d’Akinthia en Guinée Bissau, organisée par le Grpc et où il a des contacts avec Robert Sagna. Un acte jugé de trop par ces maquisards et qui a fini de faire des vagues dans le maquis ; et acte qui a valu, selon nos sources, la destitution du successeur de Ousmane Niatang Diatta à la tête de l’Etat-major de la zone Est du Balantacounda.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here