PARTAGER
Mgr Benjamin Ndiaye.

La grève illimitée décrétée par les étudiants pour contraindre le gouvernement à prendre en charge la revendication estudiantine n’est pas la meilleure solution. L’archevêque de Dakar, Mgr Benjamin Ndiaye, a appelé les étudiants à recourir à  d’autres méthodes. «Les études, c’est le seul bien qu’un étudiant peut avoir. Renoncer à ses études, c’est hypothéquer son avenir. Nous les invitons à savoir raison garder. Je ne pense pas que cela soit la bonne décision de décréter une grève illimitée», a fait savoir vendredi Mgr Benjamin Ndiaye. «Au-delà d’hypothéquer son avenir, c’est l’avenir du pays qui est en jeu. Cela ne me paraît pas très bien inspiré. J’inviterai les jeunes étudiants à revenir à la raison et à trouver d’autres moyens pacifiques de se faire comprendre parce qu’il faut dans ce pays que l’on apprenne à se parler», a poursuivi le saint homme parlant au nom des évêques du Sénégal. Vendredi s’est tenue au Cap des Biches la traditionnelle conférence épiscopale faisant suite au pèlerinage marial de Poponguine. Pour un dénouement heureux de la situation, les évêques du Sénégal ont, dans le document de presse, exhorté «tous les responsables au courage et à l’honnêteté pour situer les responsabilités et prendre les mesures idoines pour mettre fin à toutes ces perturbations». Les chefs de l’Eglise ont aussi appelé les acteurs à la juste retenue, au sens accru de la responsabilité et du bien commun. La Présidentielle qui se profile à l’horizon n’a pas échappé à l’attention de la conférence épiscopale. «Les évêques invitent les hommes politiques et les citoyens à promouvoir et à cultiver les valeurs fondamentales, culturelles et religieuses qui ont toujours prévalu dans notre société», ont-ils appelé, tout en priant pour «une campagne électorale apaisée, respectueuse des personnes et des institutions pour un scrutin transparent et démocratique».
abndiaye@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here