PARTAGER

Quelles sont vos impressions après avoir remporté cette médaille ?
Je suis vraiment fier parce que je viens représenter mon cher pays le Sénégal lors de ces 8e Jeux de la francophonie et c’est toujours un honneur pour un jeune de décrocher une médaille pour son pays.

Quelle appréciation portez-vous sur le palmarès en général ?
J’ai vu le travail de mes concurrents. Je félicite tout le monde, car cela a été une très belle expérience entre jeunes. On a eu à découvrir d’autres manières de travailler la peinture. Mais pour moi, le plus important aujourd’hui c’est de tout faire pour montrer un travail très solide, très convainquant du point de vu de l’approche technique, de la démarche et de l’originalité. Oui ! De façon générale, ce fut un bilan positif parce que rien que l’appréciation du public m’a beaucoup marqué. Les gens étaient vraiment heureux de voir mon travail. Ils étaient positivement surpris quand même par rapport à ce que je fais. Cela m’encourage en tant que jeune artiste. Aujour­d’hui, au Sénégal on a perdu de grands monuments au niveau des arts plastiques et c’est à nous jeunes d’assurer la relève et de tenir le drapeau du Sénégal.

Quelles sont les perspectives que vous offrent ces Jeux de la francophonie ?
Déjà ce fut une occasion pour nouer des contacts. Des gens dans le monde de l’art sont intéressés par mon travail et on va voir les perceptives. D’ici trois jours, on va oublier cette mé­daille et se remettre au travail.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here