PARTAGER

Le Collectif des cadres de la diaspora prône le retour des Sénégalais de l’étranger pour investir au pays. En conférence de presse hier, le président dudit collectif a annoncé la tenue des «Diapora awards» pour primer des Sénégalaises de la diaspora, entrepreneurs, qui sont incon­nus du grand public. Cette initiative entre également dans le cadre de la mise en place des conditions qui favorisent le retour et la réinsertion des expatriés.
«Le collectif a jugé nécessaire de primer dix personnalités sénégalaises de retour ou à l’étranger le 27 décembre prochain. Leaders ou entrepreneurs, des ‘’success stories’’ qui ont réussi à l’étranger ou investissent dans le pays, créant des emplois», dit Mamadou Fall.
Dans ce cadre d’échanges, les cadres de la diaspora s’investissent pour convaincre les jeunes de leur chance de réussir au niveau local. «Naître, étudier et réussir au pays est une réalité. On entend encourager le retour des expatriés au pays afin d’investir et contribuer à l’émergence de la Nation.» Ce collectif constitue, en outre, une plateforme de sensibilisation sur la possibilité d’une émigration régulière. Il participe à la lutte contre l’émigration irrégulière, particulièrement l’émigration clandestine qui continue de causer la mort dans les flots de la Méditerranée. «Le volet entreprenariat est aussi encouragé. Le travail, le contrôle et les sanctions sont les conditions à remplir pour le développement du pays», argue M. Fall, riche de ses expériences d’ici et de l’étranger.
Le retour et l’insertion socioéconomique sont par ailleurs l’un des défis que le Ccd veut relever, après le forum de l’investissement des Sénégalais de l’étranger, tenu à Dakar.
A en croire le directeur du comité scientifique, Dr Abdou­laye Idrissa Guèye, le choix sera porté sur des Sénégalais qui cons­tituent des références pour une jeunesse en manque de guides.
«L’éthique et la capacité de la personne à servir d’exemple. Le savoir-être, le leadership et l’entreprenariat sont les critères de sélection des personnalités à sanctionner», dit-il.
La Banque internationale des Sénégalais de l’extérieur fait partie, entre autres, des projets que le Collectif des cadres de la diaspora ambitionne de réaliser pour permettre aux expatriés qui veulent rentrer au bercail de se réinsérer économiquement et socialement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here