PARTAGER

La sortie de Karim Wade aux allures de déclaration de candidature pour 2019 ne laisse pas les membres de l’actuel régime indifférents. C’est le visage de la traque des biens mal acquis qui est le premier à sortir les griffes. «Ce serait bien de le revoir ici chez nous avec le chèque de 138 milliards qu’il doit au contribuable sénégalais» a déclaré Mimi Touré, l’ancien ministre de la justice. Qui s’est permise un pronostic sur les chances de Wade fils en 2019. «A une encablure de 2019, il y aura beaucoup de grenouilles qui gonfleront et gonfleront pour essayer d’avoir la taille d’un bœuf et fatalement comme la grenouille de la fable de la Fontaine elles éclateront car les électeurs sénégalais ne sont pas dupes et savent séparer le bon grain de l’ivraie » a-t-elle dit sur sa page Facebook.

A 10 mois de la présidentielle, la venue de Karim Wade est très attendue au Sénégal par ses partisans. Seulement, ayant été gracié en 2016 après 3 ans d’emprisonnement, Wade-fils n’a toujours pas payé les 138 milliards Cfa d’amande. Ainsi par la contraire par corps, Si Karim Wade ne verse pas la somme, il pourrait de nouveau être incarcéré une fois au Sénégal.

Karim Wade, ancien ministre sous le régime de Abdoulaye Wade, avait été condamné à 6 ans de prison et une amande de 138 milliards Cfa par la Cour de de répression de l’enrichissement illicite (Crei) en mars 2015. Il a finalement été gracié par le président de la République. Dans des conditions opaques Karim vit à Doha depuis lors.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here