PARTAGER
Abdoualye Diouf Sarr.

Le Ministère de la Gouvernance locale, du développement et de l’aménagement du territoire (Mgldat) s’est conformé de manière peu satisfaisante aux règles et procédures édictées par le Code des marchés publics et textes d’application au titre de la gestion 2016. Le cabinet Business system consulting group (Bsc) qui a examiné les procédures de passation des marchés lancées par cette autorité contractante, qui au cours de cette période sous revue était sous le magistère de Abdoulaye Diouf Sarr, a relevé un certain nombre d’irrégularités. La mise en œuvre des Demandes de renseignement et de prix à compétition restreinte (Drp- Cr), par exemple, est marquée par la récurrence de manquements au respect du principe de transparence et de saine mise en concurrence des candidats aux marchés publics. A titre d’illustration, les vérificateurs ont souligné «la procédure de sélection d’un prestataire pour la mise à niveau des acteurs de la passation des marchés au sein du Mgldat, qui a vu la consultation et la participation de quatre candidats ayant parties liées, au vu du contenu de leurs offres. Le même constat a été fait sur la procédure de sélection d’un prestataire pour l’organisation d’un atelier en planification. Sur plusieurs autres procédures de Drp, simples ou compétition restreinte, plus particulièrement celles relatives à l’organisation d’ateliers, des similitudes sont de manière récurrente, constatées… ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here