PARTAGER

Mamadou Talla a pris du galon. Il est le nouveau ministre de l’Education nationale en remplacement de Serigne Mbaye Thiam, qui a migré au département de l’Eau et de l’assainissement. C’est une belle promotion pour le responsable de l’Apr de Kanel, qui était jusqu’ici ministre de la Formation professionnelle et de l’enseignement technique. Il a entre ses mains un secteur stratégique mais marqué par son instabilité à cause des grèves que Serigne Mbaye Thiam tentait d’étouffer par des méthodes contestées comme la ponction des salaires. Ce changement va probablement ravir les syndicalistes, qui ne le voulaient plus à ce poste.
Il faut savoir que le Président Macky Sall a chamboulé tout le secteur de l’éducation et de la formation. Mary Teuw Niane, qui pilotait toutes les réformes universitaires malgré les inimitiés de ses ex-collègues et du monde estudiantin, a été défenestré du ministère de l’Enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation. Le très controversé Cheikh Oumar Hann, jusque-là directeur du Centre des œuvres universitaires, prend sa suite. Enseignant à l’Ecole supérieur polytechnique de Dakar, il est sans doute récompensé par son militantisme payant à Podor nonobstant sa rivalité avec Ab­dou­laye Daouda Diallo. Mais, ce choix risque de faire jaser les défenseurs de la bonne gouvernance à cause du rapport de l’Ofnac dont il a toujours contesté la véracité.
bsakho@lequotidien.sn

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here