PARTAGER
M. Stefan Rajaonarivo et Papa Demba Diallo, Dg Fonsis.

Au-delà du secteur énergétique, le Fonds souverain d’investissements stratégiques (Fonsis) et la Société financière internationale (Ifc) du Groupe de la Banque mondiale ont décidé d’étendre leur coopération à la Santé. Les deux structures ont ainsi procédé à la signature d’un protocole d’accord, afin d’établir les principes de leur collaboration.

Le Fonds souverain d’investissements stratégiques vient de décrocher un partenaire de taille dans ses investissements dans le domaine de la santé. Le Fonsis a en effet, procédé vendredi dernier, à la signature d’un protocole d’accord avec la Société financière internationale (Ifc). Organisation sœur de la Banque mondiale et membre du Groupe de la Banque mondiale, Ifc est présentée comme étant «la plus importante institution mondiale d’aide au développement dédiée au secteur privé dans les marchés émergents».
L’objet du protocole d’accord signé est, selon un communiqué du Fonsis, «d’établir les principes de coopération entre les structures».
Cité dans le document, Papa Demba Diallo, Directeur général du Fonsis, explique que «ce partenariat renforcera le Fonsis dans la réalisation, en mode Ppp (Partenariat public privé : Ndlr) ou privé, des projets de construction et de gestion de structures hospitalières ainsi que la digitalisation du système de santé national. Le Fonsis et Ifc vont co-investir avec des privés dans des projets de cliniques ou d’hôpitaux privés visant à consolider le positionnement du Sénégal comme hub de services médicaux dans la région ouest-africaine».
Papa Demba Diallo a rappelé que «le secteur de la Santé est l’un des fondamentaux de l’économie, et que le Fonsis y a réalisé ses premiers investissements, fort du soutien du ministère de la Santé et de l’action sociale. En effet, le premier Ppp dans le domaine de la Santé que le Fonds souverain a réalisé est le centre d’imagerie médicale, Polimed, logé dans l’enceinte de l’hôpital de Mbour».
M. Diallo se félicite ainsi de cet accord avec Ifc, surtout dans ce contexte de Covid-19 qui a souligné l’importance à investir massivement dans le secteur de la santé.
«Entamée en 2015, la collaboration entre Ifc et Fonsis a notamment permis à Fonsis de devenir le premier développeur de centrales photovoltaïques en mode Ppp au Sénégal et de produire de l’énergie solaire à un prix record de 25 francs Cfa par kilowatt heure», précise Stefan Rajaonarivo, qui a parlé au nom de la représentante résidente d’Ifc au Sénégal. Et pour Stefan Rajaonarivo, «ce protocole permettra donc d’élargir la collaboration entre les deux institutions et d’œuvrer ensemble dans la santé». A son avis, «dans le cadre de ce partenariat, Ifc pourra utiliser des instruments, tels le conseil aux gouvernements, la dette, le co-développement et l’investissement en capital».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here