PARTAGER

A quelques semaines de la date de clôture des dépôts de parrainages (26 décembre) pour les candidats déclarés à l’élection présidentielle de février 2019, la Commission nationale de validation annoncée n’a toujours pas vu le jour. Une situation qui inquiète la coalition Union pour une alternative démocratique et citoyenne/Wa askan wi (Uadc/Waw), un regroupement de partis membres du Pôle des non-alignés lors des Con­certations sur le processus électoral. Dans un communiqué, Déthié Faye, le coordonnateur, et ses camarades constatent «la nécessité pour le Conseil constitutionnel d’édifier d’urgence l’opinion sur le dispositif qu’il compte mettre en place afin de rendre transparente la procédure de validation des parrainages».
Par ailleurs, l’Uadc/Waw qui dit avoir rencontré plusieurs candidats, appelle ces derniers à «travailler à l’avènement d’une alternative au lieu de s’inscrire dans la dynamique de la poursuite du cycle des alternances». Ce qui, souligne la coalition, «semble être malheureusement la posture de beaucoup de candidats qui veulent faire de 2019 une affaire de personne et non de projet de société».
bgdiop@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here