PARTAGER

Le chef de l’Etat a également rappelé hier «la place prioritaire du tourisme dans la consolidation de notre économie et l’émergence du Séné­gal». Ainsi, note le communiqué du Conseil, il «demande au gouvernement d’asseoir la relance durable de la destination Sénégal, à travers l’accélération des aménagements touristiques et l’exécution dans les délais retenus de l’ensemble des projets publics et privés validés et soutenus, avec les financements mobilisés, no­tam­ment du crédit hôtelier ainsi que les mesures administratives et fiscales hardies arrêtées depuis 2014, lors du lancement de la saison touristique à Saly. A cet égard, le Président Sall indique au gouvernement l’impératif d’assurer la mise en place de tout le dispositif incitatif nécessaire à l’émergence effective de la région naturelle de Casamance en Zone touristique d’intérêt national».
Dans la même perspective, mentionne le document, «le président de la République demande au gouvernement de mieux valoriser le potentiel économique et touristique des îles du Saloum, du Sénégal oriental, avec l’exploitation adéquate des potentialités du parc national de Niokolo Koba et de lever toutes les contraintes signalées, en vue d’intensifier l’aménagement des nouvelles zones touristiques de Pointe Sarène, Joal Finio et du Lac Rose».
Macky Sall engage ainsi «le gouvernement, en relation avec les opérateurs privés, à promouvoir davantage la diversification des produits touristiques, à réaliser à Dakar, Diamniadio et dans les régions des réceptifs hôteliers de classe internationale, à promouvoir la formation, selon les standards mondiaux, aux métiers du tourisme pour assurer la qualité du service dans le secteur, ainsi que l’ancrage d’une véritable industrie nationale du tourisme».
dialigue@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here