PARTAGER

Le Réseau Siggil Jigeen (Rsj) veut faire des maires du Sénégal des champions de la Planification familiale. Rsj a réussi à convaincre 67 maires dans la mobilisation de ressources. 73 millions de francs Cfa ont pu être collec­tés. Une somme qui a servi à appuyer des activités de Pf dans les communes concernées.

Le Réseau Siggil Jigeen (Rsj) n’a pas été en reste dans la célébration de la Journée mondiale de la population. En partenariat avec Advance family planning (Afp), le Rsj a profité de la journée pour s’arrêter sur ses réalisations et expériences dans la lutte contre la mortalité maternelle en mettant l’accent sur la planification familiale. Face à la presse, la présidente, Safiétou Diop a partagé l’expérience du Réseau avec les maires, en ce qui concerne la mobilisation des ressources. 67 maires champions ont, selon la présidente du Réseau Siggil Jigeen, fait la différence en mobilisant 73 millions de francs Cfa pour appuyer les activités de planification dans leur commune. Ce, dans le but, indique Mme Diop, d’élargir l’accès à la contraception et ainsi de répondre aux besoins non satisfaits des femmes dans le domaine de la contraception.
Parmi ces communes figurent celles dont les indicateurs en matière de Pf sont relativement faibles. Fatou Touré Thiam cite des localités Touba Toul, Kaffrine, Keur Mbouky, Malème Hodar, Kathiote dans la région de Kaffrine entre autres. Un programme qui a un impact dans l’enrôlement des femmes aux méthodes contraceptives. Puis­que pour l’année 2016, «961 femmes additionnelles utilisatrices de moyens contraceptifs ont été enregistrées», selon les informations contenues dans un livret du Réseau intitulé «ces maires qui font la différence».
A cela s’ajoutent 7 communes qui utilisent le mécanisme de la mutuelle de santé pour faciliter l’accès gratuit des femmes à la Pf du post-partum. A cet effet, informe Safiétou Diop dans son propos liminaire, des activités ont été mises en œuvre avec des ressources financières allouées par ces maires à travers l’organisation de journées de consultations foraines municipales gratuites qui ont permis d’augmenter le nombre de femmes additionnelles pour la Pf. Boosté par ces résultats, le Réseau Siggil Jigeen travaille avec ses partenaires dans une perspective plus ambitieuse. Il voudrait l’inscription d’une ligne budgétaire permanente en faveur de la Pf dans les budgets des communes. Un défi si l’on sait que la plupart des communes n’ont pas pour le moment les moyens de leurs ambitions.
Autre trophée de guerre à mettre dans l’actif du Réseau Siggil Jigeen, la signature prochaine des décrets d’application de la loi relative de la santé de la reproduction portant Pf. Même si on peut relativiser puisque cette la loi a été votée depuis 2005. Et depuis, les acteurs courent après les décrets d’application.

ndieng@lequotidien.sn  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here