PARTAGER
Papa Ousmane Guèye, Directeur général des Douanes

Une rationalisation des dépenses fiscales, une meilleure prise en compte du secteur informel et une simplification des procédures fiscales. C’est en résumé les points sur lesquels le Sénégal doit agir pour maximiser l’assiette fiscale qui, faut-il le rappeler, en 2014 avait le potentiel d’apporter au pays 1 695 milliards de Cfa. Soit 22,4% du Pib. En effet, 280 milliards de francs Cfa n’ont pas pu être recouverts par l’Etat à cause, en grande partie, de l’évasion fiscale, de la complexité du secteur informel et de la fraude. Et ce, malgré les efforts des services de la Douane sénégalaise divisés en 7 pôles pour y faire face. Mais la porosité des frontières du pays et sa façade maritime n’aident pas les soldats de l’économie dont la mission est de dissuader les délinquants économiques. Dans cette optique, en 2015, une saisie d’amphétamine d’une valeur de 19 milliards de francs Cfa a été enregistrée. En cette même année, une valeur de 544 millions de francs Cfa de khaat ont été saisis.
Pour 2016, des progrès ont été réalisés par les douaniers. En effet, les statistiques de novembre font état d’une saisie de produits d’une valeur de 17 milliards de francs Cfa,  dont 3 milliards sur les véhicules, et le reste est partagé entre les produits pétroliers et les médicaments. Les soldats de l’économie ne comptent pas baisser la garde. Le déploiement de scanners à Rosso et bientôt sur toute l’étendue du territoire devrait considérablement aider à limiter les effets néfastes de la fraude sur l’économie. Ce qui serait d’une importance capitale, car le Sénégal entend d’ici quelques années avoir un budget financé par les ressources internes. Cela passe forcément par une maximisation du potentiel fiscal ; d’où l’importance du Point économique qui s’est tenu hier. Regroupant les agents des Impôts et domaines, de la douane et le patronat, le Point économique veut asseoir un cadre de dialogue permanent afin d’enlever toute barrière entre acteurs de notre économie.
 mgaye@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here