PARTAGER

Le Comité directeur du Pds invite ses militants et mouvements de soutien à se mobiliser pour le succès de la marche du 13 juillet et demande au Frn d’organiser des manifestations permanentes.

Le Comité directeur du parti démocratique sénégalais (Pds) a déclaré s’approprier du mémorandum de l’opposition et demande à ses militants, à ses structures et aux mouvements de soutien de se mobiliser pour faire de la marche du 13 juillet un succès. Il félicite cependant le Front démocratique et social de résistance nationale (Frn) pour son initiative de faire de cette journée une grande manifestation à Dakar, à l’intérieur du pays et dans la diaspora.
Le porte-parole du jour Me El Hadj Amadou Sall, a souligné qu’il faudra ensuite, à partir de ce succès, organiser une mobilisation permanente, toujours plus forte, pour le respect de la Constitution et une élection présidentielle honnête. Il exige de même un audit du processus électoral, un accès permanent au fichier électoral, une distribution immédiate et publique des cartes biométriques Cedeao, la désignation d’une Autorité consensuelle pour prendre en charge les élections. Selon Me Sall, le Comité directeur a demandé à Oumar Sarr de préparer une nouvelle tournée de consolidation et de renforcement des acquis, de tenir des meetings dans les communes et dans les départements, et de démontrer partout leur engagement à soutenir leur candidat et à lutter pour une élection présidentielle transparente. Evoquant la question sociale, Me Sall a soutenu que 29 milliards sont partis en fumée dans le scandale du détournement du Prodac sans aucune réaction du gouvernement, dont la courte imagination n’a réussi qu’une piètre théâtralisation de la vraie-fausse démission du ministre Mame Mbaye Niang, au cœur du scandale. «Les centaines de milliers d’emplois annoncés dans ce projet apparaissent comme un mirage vite effacé, et c’est toute la jeunesse de notre pays et les chômeurs qui font les frais de ce fiasco» dira-t-il, avant d’ajouter que «ce scandale n’est malheureusement que le plus récent dévoilé de la cohorte. Il nous suffit de rappeler l’accord avec Mittal, portant sur 75 milliards de francs avec une un préjudice pour notre pays évalué à plus de 2000 milliards de francs Cfa».
Stagiaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here