PARTAGER

La 8e édition d’Emma style show s’est tenue samedi au Grand Théâtre. Cette année, la grande styliste Emma Adjovi versera, en sus des fonds de la tombola, 10% des cartes vendus au Lion’s club pour la création du Centre de traitement des brûlés (Ctb) de Dakar.

Fidèle à sa vocation de diner-défilé de mode à but caritatif, le Emma style show a pour la 8e édition porté son choix sur la cause des brûlés. A l’issue du diner-défilé, l’intégralité des fonds collectés dans la tombola seront reversés au Lion’s club international initiateur d’un projet de Centre de traitement des brûlés (Ctb) à Dakar. Pour rendre hommage à un ami décédé des suites d’une brûlure en 2008, la créatrice béninoise d’origine et sénégalaise de nationalité, a également décidé de reverser au Lion’s club, 10% de la recette des cartes vendues. Histoire de contribuer personnellement à la construction de ce Ctb.
«Personnellement j’ai perdu un ami en 2008, brûlé au gaz chez lui. C’est quand on ramenait son corps au Bénin que j’ai décidé de dédier ce Emma style show à des œuvres caritatives (…) Quand vous suivez l’actualité aussi, il y a pas mal de brûlés qui décèdent faute de soins. On s’est dit que, pour la 8e édition, nous allions parler et mettre un focus sur le Ctb», a-t-elle confié.

Pose de la première pierre en juin
Pour Emma style, il s’agit donc de réconcilier le luxe, le glamour et le caritatif, tout en célébrant la grâce et la vie. «Nous avons la chance de nous réveiller chaque matin, d’être là pour réessayer. Nous avons la chance de vivre. Célébrons la vie, l’amour», dit-elle, laissant la parole à Denis Ndiaye, le président de Lion’s club du Sénégal, qui pour sa part a annoncé la pose de la première pierre pour le mois de juin. «L’objectif est de pouvoir poser la première pierre de ce centre qui sera érigé dans l’enceinte même de l’hôpital de Fann au mois de juin et finir les travaux dans 14 mois, conformément aux études. Pourvu seulement que d’ici à juin, on puisse atteindre un certain niveau de mobilisation des moyens financiers pour démarrer le chantier», a indiqué ce dernier en insistant sur la nécessité de l’ouverture d’un tel centre à Dakar. «Nous nous sommes rendu compte et nous le vivons douloureusement, qu’il n’y a pas de solution pour la prise en charge au Sénégal et pour la sous-région. Alors qu’il y a énormément d’accidents qui sont insupportables. Car ils concernent souvent des enfants et des femmes. L’étude épidémiologique ayant révélé que 84% des accidents étaient d’ordre domestique. C’est un problème qui nous touche de près.»
Sur les travaux estimés à 5 milliards F Cfa, l’Etat a consenti une exonération de Tva et de douane pour un coût d’1 milliard de F Cfa et un financement direct du même montant. Le Lion’s club pour sa part, va contribuer à 1 milliard de F Cfa en équipement. Et il reste encore à mobiliser 2 milliards de F Cfa selon M. Ndiaye, qui compte sur la contribution de chacun.
Pour son show annuel au Grand Théâtre, Emma style a encore hissé la barre plus haut en rassemblant la crème de la mode africaine au pays de la Teranga. Des créateurs nationaux comme internationaux ont pris part à cette soirée destinée à fêter la mode africaine. Ces créateurs ont, à l’instar de Gilles Touré, manifesté leur joie de voir leur nom associé à un tel événement qui réconcilie la mode au social. «J’adore Dakar, je viens soutenir Emma, montrer ce que je sais faire, échanger avec les autres. Emma Style sho, c’est la coupe d’Afrique de la mode. Il n’y a pas de compétition mais un véritable échange. Le côté humanitaire m’attire aussi. C’est bien de présenter le beau, de faire le show, mais c’est aussi bien de tendre la main», s’est émerveillé ce créateur.
aly@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here