PARTAGER

Un bureau relais du Programme d’appui à la modernisation de l’Administration (Pama) a été installé à Diourbel. Une initiative qui s’inscrit de la cadre de la modernisation de l’Adminis­tration, selon la Tutelle.

La ministre de la Fonction publique et du renouveau du service public, Mariama Sarr, a procédé ce lundi à l’ouverture d’un bureau relais du programme d’appui à la modernisation de l’Administration (Pama). C’était à l’occasion de la deuxième phase de la caravane du service public tenue ces lundi et mardi à Diourbel. Pour la patronne de la fonction publi­que, ladite caravane s’inscrit dans le cadre du programme de modernisation de l’Adminis­tration de même que de l’installation du bureau relais. «Il y a un vaste chantier de rénovation du service public qui consiste à mettre à la disposition des usagers, les offres de service dont ils ont besoin mais aussi leur offrir cela chez eux.» Selon elle, offre ne peut être plus importante que celle-ci avant d’ajouter que ce bureau va permettre aux agents de l’Etat de s’enquérir de leur situation administrative, de voir le niveau des actes d’avancement en échelon. «Cela permet aussi aux jeunes, qui sont soucieux d’enseigner ailleurs, de faire des activités en dehors de l’Adminis­tration publique, de pouvoir disposer de l’attestation de non appartenance à la fonction publique.» A l’en croire, le point relatif à la retraite est également traité par ces bureaux relais afin d’éviter les retards dans les actes de radiation. «Quand l’agent part à la retraite, il doit déposer très tôt tous les dossiers pour être payé dès le mois après la retraite. On n’attend plus que l’agent parte en retraite pour élaborer son acte mais plutôt avant même le mois de la retraite.»
Abordant la question relative aux lenteurs administratives, Mme Mariama Sarr a fait savoir qu’ils font de leur mieux pour satisfaire la demande surtout concernant les enseignants. «Il est facile de dire lenteur mais beaucoup de choses ont évolué. Si on peut signer des milliers d’actes par voie électronique, on ne doit plus parler de lenteur. Aujourd’hui c’est la dématérialisation, on signe par voie électronique. On organise des guichets uniques. Tout cela, c’est pour satisfaire la demande des usagers et je pense que les services vont le prouver», a-t-elle rassuré. Laquelle initiative a été ainsi appréciée par le G7. Pour le porte-parole du jour, Moussa Diallo, l’installation de ce bureau va permettre de rapprocher les agents de la fonction publique et surtout les enseignants pourront régler leurs problèmes administratifs sans pour autant se rendre à Dakar. Aussi, M. Diallo a demandé à la ministre que ledit bureau soit renforcé en agents pour une meilleure prise en charge de l’ensemble des actes administratifs dans la gestion administrative à laquelle l’agent est confronté. «De l’engagement à la validation en passant par le reclassement et par tout autre acte pouvant permettre de connaître une projection administrative lui permettant d’être à jour», a-t-il dit.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here