PARTAGER

Plus de 2 232 maîtres coraniques éparpillés sur toute l’étendue du territoire réclament le vote du projet de loi de modernisation des daaras par l’Assemblée nationale. C’est ce qu’a laissé entendre la  Fédé­ration nationale des jeunes afro-arabes (Fnjaas), qui les a «convaincus» à adhérer au projet. Réticents au départ, ces maîtres coraniques ont fini par comprendre la portée du projet, selon Bachir Sow, coordonnateur de la Fnjaas, qui avait tenu une conférence de presse pour inviter les députés de la 13ème Législature à adopter ledit projet à l’Hémicycle. «Ils avaient raison de camper sur leur position parce que son contenu échappe à leur compréhension. Nous avons fait comprendre l’importance du projet au point qu’ils ont donné leur approbation et leur détermination à accompagner le président de la Répu­blique», a fait savoir Bachir Sow au cours d’un point de presse au Conseil national de la jeunesse.
Disposant d’une information faisant  état «des agissements de certains responsables au sein de l’Etat qui sabotent le projet de modernisation des daaras», Bachir Sow menace «de les dénoncer si toutefois ils persistent dans cette volonté». «La balle est maintenant dans le camp du gouvernement qui doit amener les députés à voter le projet de loi», demande M. Sow. Réclamant la mise en place d’un Fonds d’appui et de développement des daaras, les membres de la Fnjaas sont revenus sur le concours de récital du Coran dénommé Kalima d’or dont la finale se tiendra ce mois au Grand Théâtre. Sous le patronage du Président Macky Sall, la finale opposera les 2 meilleurs candidats de chaque région d’où sortira le vainqueur.

ambodji@lequotidien.sn 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here