PARTAGER

Depuis son arrivée au pouvoir, Macky Sall dessine lentement mais sûrement le nouveau visage de l’Armée nationale. Après le succès de l’opération en Gambie dans le cadre de la Cedeao, le Sénégal a renforcé sa logistique en se dotant du Bm 21 et d’autres équipements modernes pour faire face à la situation sécuritaire volatile dans la sous-région.

Dans une sous-région sous la menace djihadiste, le Sénégal surveille ses arrières et se blinde. Dans l’ombre de l’ogre nigérian, il tente de se positionner comme le «gendarme» de l’Afrique de l’Ouest. Les nouvelles menaces peuvent expliquer l’achat massif de nouveaux équipements dont le plus impressionnant a été présenté mardi à la Place de l’Obélisque lors du défilé militaire : le Bm 21. De fabrication  russe, cette artillerie composée de 40 tubes montre la puissance de feu de la Grande muette, qui l’a exhibée ce mardi en mondovision. Ce n’est pas fortuit : c‘est un signal clair.
L’instabilité au Mali, l’insécurité dans le Sahel, qui peuple les groupes djihadistes, les crises dans les deux Guinée obligent le Sénégal à ne pas baisser la garde. En menant les troupes de la Cedeao dans le cadre de la Mission de stabilisation de la Gambie en janvier dernier, le régime de Macky Sall s’est taillé un costume de leader militaire dans la sous-région où il était connu comme une référence diplomatique. Au-delà, il faut savoir que ces nouveaux équipements demeurent une réponse à une vieille doléance de la famille des Forces de défense et de sécurité. En effet, depuis son accession au pouvoir en 2012, le président de la République s’était engagé à doter l’Armée nationale d’une logistique capable de faire face à n’importe quelle situation.

Gros investissements
Ainsi, l’Armée a obtenu de nouveaux véhicules blindés, des armes légères et lourdes, des frégates ainsi que des aéronefs, tout en attendant d’autres équipements d’appui au combat qui pourraient arriver au cours des prochains mois. D’après le journal EnQuête, les soldats «ont déjà pris livraison de plusieurs véhicules blindés légers IAI Ram Mk.3 ainsi que des destroyers de chars Norinco Wma-30 et des fusils d’assaut IwiTavor Tar-21, des mitrailleuses légères Negev, et des lanceurs d’obus remorqués NexterTrf-». Mardi, le défilé naval, qui a projeté des 6 navires acquis depuis 2012, rappelle la réelle volonté des autorités à garantir la sécurité nationale comme l’une de ses priorités. Pour sa part, l’Armée de l’air a aussi réceptionné l’avion de transport de troupes Cn235-220 en provenance d’Indonésie, arrivé en janvier dernier.
Pour le financement, le budget du ministère des Forces armées est en constante évolution depuis 2012. Il a connu une hausse de plus de 28 milliards de francs Cfa, atteignant 179 milliards 348 millions 673 mille 540 francs Cfa. De plus, dans la loi de finance rectificative 2016, il a été décidé de mettre 13, 5 milliards francs Cfa pour sécuriser le pays. Cette manne a servi à outiller les Forces de défense et de sécurité établies dans les frontières et à financer l’acquisition de matériel de surveillance des frontières et le renforcement des capacités et moyens de défense et de sécurité.

Déficit de ressources humaines
Aujourd’hui le régime de Macky Sall commence à combler le gap que le Sénégal trainait en termes de logistiques, qui cadre avec l’Acte 3 du Plan Sénégal émergent. Toutefois, si des efforts notables sont consentis avec notamment la création de l’unité des Forces spéciales, l’Armée souffre d’un déficit de ressources humaines. Avec un seul bataillon chacune, les unités de réserve comme les Parachutistes et les commandos sont aujourd’hui surutilisées. Dans d’autres puissances en matière sécuritaire, il n’est pas rare de voir plusieurs bataillons dans les corps d’élite. Même si le Sénégal présente la 7ème force à l’Onu en termes d’Etat pourvoyeur de soldats dans les missions de stabilisation et de maintien de la paix.
bgdiop@lequotidien.sn

1 COMMENTAIRE

  1. Gardons-nous d’un nombre pléthorique. La qualité et non la quantité coûteuse et budgétivore. Nous sommes sur la bonne voie et la bonne approche prudente et pertinente. Ce défilé a montré un pays en marche dans la discipline, le progrès sectoriel multiforme et une méthode rationnelle de savants dosages pour l’équilibre dans l’émergence

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here