PARTAGER

A n’en pas douter, les conditions de transport des Fatickois vont radicalement changer avec la mise en circulation prochaine de 7 minibus «Tata» et dont la cérémonie de remise des clés au Gie Natangué du Sine a eu lieu hier sous la présidence du gouverneur Souleymane Ciss. A en croire le directeur général du Conseil exécutif des transports urbains de Dakar (Cetud), Thierno Birahim Aw, qui prenait part à cette manifestation, ce projet entre dans le cadre de la modernisation des transports urbains à travers le pays telle que voulue par le chef de l’Etat Macky Sall. Par la même occasion, M. Aw a rappelé que depuis le début du programme, ce sont 2 157 minibus qui ont été renouvelés dont 550 dans dix villes en dehors de la région de Dakar pour un investissement global de 49 milliards de francs Cfa. Lequel a permis la création de 10 mille emplois directs.
Revenant sur un autre aspect très important de ce programme, le patron du Cetud a indiqué que la modernisation du transport, en plus de la professionnalisation des acteurs, vise aussi à infléchir la courbe des accidents de la circulation qui, d’après lui, ont fait dans la région de Fatick 863 victimes dont 39 décédés au cours de l’année 2016. Et depuis janvier dernier, les sapeurs-pompiers ont déjà enregistré 486 victimes dont 10 corps sans vie, toujours dans la région de Fatick.
Auparavant, le président des transporteurs de la région de Fatick, Omar Cissé, s’est vivement félicité des efforts faits dans le domaine du transport par le Président Macky Sall qui, selon lui, a réalisé en 5 ans ce qu’aucun de ses prédécesseurs n’a fait depuis l’indépendance. De même, M. Cissé n’a pas tari d’éloges à l’endroit du maire de Fatick, Matar Ba, qui leur a octroyé une subvention de 60 millions de francs Cfa pour l’achat desdits véhicules.

dndong@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here