PARTAGER

Une nouvelle acquisition permettra à l’imprimerie nationale de pouvoir mettre le Journal officiel à la disposition des personnes souffrant de handicap visuel. Son inauguration a été l’occasion pour le secrétaire général du gouvernement, qui assure la tutelle de la structure, de mettre le doigt sur les problèmes auxquels elle doit faire face.

Les personnes présentant des déficiences visuelles peuvent désormais lire le Journal officiel comme tout le monde. Seydou Guèye, ministre secrétaire général et porte-parole du gouvernement, a procédé jeudi à l’inauguration de l’espace braille de l’imprimerie nationale qui permet de transcrire les textes officiels de l’Etat en mode braille. «Aujourd’hui, il est heureux de constater que le processus de modernisation de l’imprimerie engagé par le gouvernement a permis la mise en service d’une machine d’impression en braille qui vise l’intégration des personnes souffrant d’un handicap visuel. Cet espace braille, voulu par le Président Macky Sall, participe de la promotion de l’équité et de la justice sociale qui est au cœur du chantier social du Pse et de l’année sociale 2018», a relevé M. Guèye.
«Le chef de l’Etat tient compte de la communication inclusive et, avec les instructions qu’il a données, nous avons pu avoir les moyens d’acquérir une machine pour l’impression en braille qui permettra, à partir de maintenant, une meilleure implication et prise en charge des préoccupations des malvoyants», a noté pour sa part Ndèye Ndack Diakhaté, directrice de l’imprimerie nationale. Cette dernière trouvaille, précédée de l’acquisition de machines d’impression numérique, est le «début d’un renforcement progressif et qualitatif de l’équipement de l’imprimerie nationale».
Pour autant, elle a plaidé le renforcement de l’effectif de manière qualitative et quantitative et le renforcement de l’outil de production afin de permettre à l’imprimerie nationale de jouer pleinement sa mission de service public. «Beaucoup de produits qui sont exposés sont faits de manière manuelle ; on a dépassé cette ère. Les ressources humaines doivent être renforcées (…). Le renouvellement de l’effectif ne s’est pas fait de manière systématique, il y a eu beaucoup de départs à la retraite. A cela s’ajoute le renforcement des capacités avec l’évolution technologique. Si nous nous contentons des aptitudes à ce niveau, on risque d’être dépassé», a-t-elle dit.
Le secrétaire général du gouvernement a réitéré l’accompagnement ferme de la Primature dans le cadre de l’exécution des missions de l’imprimerie nationale. Un appui nécessaire pour permettre à la maison de se positionner dans le contexte actuel de «libéralisation de l’imprimerie et la concurrence du numérique». L’inauguration de l’espace braille a été un des moments forts de la journée portes ouvertes, organisée par l’imprimerie nationale. Un public nombreux, composé majoritairement d’élèves du moyen, a répondu présent à la visite guidée du «patrimoine qui a écrit les plus belles pages de l’histoire de l’évolution du Sénégal», pour reprendre M. Seydou Guèye, parlant de l’imprimerie nationale.
abndiaye@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here