PARTAGER
Nicolas Ndiaye.

La Ligue démocratique approuve la décision de la Cena sur le mode de vote. Elle considère que la modification de l’article L78 du Code électoral fait «consensus pour une majorité des partis politiques».

La Ligue démocratique (Ld) soutient la modification de l’article L78 qui doit permettre à l’électeur de prendre au moins 5 bulletins sur les 47 avant d’aller à l’isoloir. Son secrétaire général par intérim voit dans cette décision de la Commission électorale nationale autonome (Cena) une «simplification» du scrutin. Devant les récriminations de certaines coalitions de l’opposition, Nicolas Ndiaye se demande si leurs auteurs sont «représentatifs» de l’ensemble de l’opposition. En ce qui le concerne, il estime qu’elle receuille l’assentiment d’«une large majorité des listes engagées dans la course aux Législatives».
Par ailleurs, la Ld, membre de Benno bokk yaakaar (Bby), entend mener «une campagne spécifique de proximité» à l’attention de ses militants. Avec ses six candidats investis par la coalition présidentielle dont quatre titulaires et deux suppléants, Nicolas Ndiaye ne démord pas de l’engagement pris par son parti le 8 avril dernier d’aller aux Législatives sous la bannière de Bby. Ce, pour trois raisons, selon l’intérimaire de Mamadou Ndoye qui a démissionné de la Ld il y a quelques mois. D’abord, parce qu’il s’agit de «conserver une certaine cohérence avec le schéma entrepris depuis les Locales de 2009 avec Benno siggil senegaal». Ensuite, parce que «la Ld est un fer de lance du combat démocratique et Bby incarne toujours l’approfondissement de la démocratie au Sénégal». Enfin, conclut M. Ndiaye, parce qu’il est question de «préserver la stabilité du pays, car au-delà des investitures l’avenir du Sénégal est plus important».
bdavid@lequotidien.sn 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here